leral.net | S'informer en temps réel

La fin de l’année, période de tous les dangers en Casamance

Attaque à Diégoune ce mardi matin c’est à 18 km de Bignona. Bilan : une quinzaine de morts et des blessés côté militaire Le mois de décembre dans le sud du pays est la période de tous les dangers. Il n’y a pas longtemps, c’était dans la région de Sédhiou qui a reçu la visite d’éléments armés supposés appartenir au MFDC le mardi dernier, éléments qui ont attaqué le cantonnement militaire de cette localité faisant des morts et des blessés du côté de l’armée Sénégalaise. Ce matin du mardi 20 décembre.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Décembre 2011 à 14:16 | | 0 commentaire(s)|

La fin de l’année, période de tous les dangers en Casamance
C’est le département de Bignona qui s’est illustré avec une attaque attribuée aux éléments armés supposés appartenir au mouvement des forces démocratiques de la Casamance. C’est, en tout cas, une centaine d’éléments lourdement armés qui a commis le forfait. On ne connait pas pour l’instant le bilan du côté des assaillants L’attaque s’est produite vers 7 heures du matin et les échanges de tirs entre les assaillants et les militaires se sont poursuivis durant des heures, selon nos sources Les habitants paniqués sont restés terrés chez eux, selon la même source qui annonce que les boutiques du quartier de Bassiner ont été pillées par les assaillants. Des jeunes auraient été réquisitionnés pour transporter le matériel pillé.

Mais ils ont été finalement relâchés au bout de quelques heures. Un véhicule militaire a percuté de plein fouet une maison l’endommageant complètement. La mort de certains militaires dans cette attaque serait occasionnée par un mur qui s’est écroué sur des jeunes soldats, heurté par une voiture
militaire attaquée par les assaillants. Un chef militaire du cantonnement militaire de Thionck -Essyl faisait partie des victimes. Selon nos sources la DIRPA confirme et précise que 7 militaires sont morts dans un accident de la circulation alors que ces soldas étaient en intervention dans le cadre de cet attaque.

L’armée annonce la mort de cinq rebelles et 6 blessés. Ces attaques seraient une réponse à Jean Marie Biagui qui appelait quelques jours avant, au calme.et 48 heures avant, c’était le cortège du ministre des mines par ailleurs maire de Ziguinchor qui a fait un accident mortel à hauteur de ce village chef-lieu de communauté rurale. Le cortège du ministre venait de Thionk- Essyl ou le député libéral Khady Diedhiou organisait un meeting de remerciement au président Abdoulaye Wade et de mobilisation des militants libéraux du Boulouf en vue des échéances de 2012, mais aussi l’opération « ma carte ma caution» une initiative du ministre d’état Aida Mbodj.

Rappelons que ce même département a connu des événements douloureux l’année dernière presque à la même période avec un bilan lourd du côté de l’armée Sénégalaise. La campagne électorale qui s’annonce risque d’être une campagne de tous les dangers dans cette belle partie sud du pays. Signalons que l’ambiance à la cérémonie officielle de lancement des journées de l’économie de la Casamance fut très triste du fait de la nouvelle qui bouleversé la vie des populations de ladite localité. A quand la paix dans ce paradis vert du pays ?






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image