leral.net | S'informer en temps réel

La gestion du tourisme vue par les organisations patronales du secteur : Oumar Guèye fait l’unanimité contre lui

La Fédération des organisations patronales de l’industrie hôtelière et touristique du Sénégal (Fopits) a fait face à la presse, hier, pour dénoncer le comportement de leur ministère de tutelle. Soutenant qu’Oumar Guèye les méprise, ils ont fait un listing des maux qui gangrènent le secteur avant d’inviter l’Etat à les impliquer dans ce qui leur appartient.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Février 2014 à 16:04 | | 2 commentaire(s)|

La gestion du tourisme vue par les organisations patronales du secteur : Oumar Guèye fait l’unanimité contre lui
Selon Libération, les acteurs du tourisme en montré des vertes et des pas mures, hier, au ministre du Tourisme et des Transports aériens à l’occasion de la conférence de presse organisée par la Fédération des organisations patronales de l’industrie hôtelière et touristique du Sénégal (Fopits). « Nous menons un combat pour la survie de notre secteur mais d’emblée nous précisons que nous n’avons pas affaire au président de la République qui a donné des directives qui, sans doute, dépassent notre tutelle », explique leur président. Selon Racine Sy, les professionnels du tourisme ne sont aucunement considérés dans les différentes prises de décisions. Aussi, ajoute-il : « Nous estimons que le président de la République a pris l’exacte mesure qu’il fallait ainsi que les directives nécessaires pour qu’il y ait un plan de relance du secteur partagé avec les professionnels que nous sommes ». Étayant son propos, il rappelle que, pendant le lancement de la campagne touristique, le Président Macky Sall a été clairvoyant en annonçant des mesures avec des échéances très précises. Seulement, il se désole de la démarche de la tutelle. « A l’arrivée, la tutelle n’a pas fait ce qu’il devait faire, il nous traite avec le plus grand mépris, on assiste à la vision unilatérale du secteur alors que nous l’avons toujours bien proclamé. S’il y a un ministre du Tourisme, c’est parce qu’il y a des acteurs du tourisme », a-t-il dit. Quid du boycott du Conseil interministériel sur le tourisme ? Racine Sy dira qu’aucune de leurs organisations n’a été conviées et que les invitations qu’ils ont reçues étaient à titre individuel et à deux jours de l’événement pour le partage d’un document qu’ils n’avaient pas vu au préalable.






Hebergeur d'image