leral.net | S'informer en temps réel

La guerre des télévisions reprend

NETTALI.NET - La guerre des télévisions a repris. Est-ce la conséquence de la sortie, le mardi 3 février, de sondages réalisés par le cabinet d’études Tns Sofres en collaboration avec de médias internationaux dont Cfi (Canal France Internationale) et qui placent Walf Tv et 2STv à la tête des chaînes locales et internationales suivies à Dakar ? En tout cas, c’est ce que pense le Groupe de presse Walf Tv qui déclare avoir reçu ce mercredi 4 février, soit vingt-quatre heures, après la publication de ce sondage, une assignation en liquidation d’astreinte et en paiement de la Rts, l’accusant d’avoir violé les droits de diffusion des images de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2008. Comme si cela ne suffisait pas, voilà que la Rdv s’y mêle, en saisissant la justice pour réclamer à Walf Tv toujours, les droits d’exclusivité du film Prison break. Face à tout cela, le groupe Wal Fadjri a réagi à travers un communiqué de presse.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Février 2009 à 03:30 | | 3 commentaire(s)|

La guerre des télévisions reprend
Dans un communiqué de presse publié ce mercredi 4 février, le Groupe de presse Wal Fadjri précise qu’il n’acceptera jamais d’être le moyen de diversion de la Rts et de la Rdv « aigries par leurs contre-performances ». Wal Fadjri « rappelle à ces chaînes qui ne sont dynamiques que dans les attaques déloyales du concurrent, qu’elles se trompent de combat. ».

Le Groupe de presse dirigé par Sidy Lamine Niasse réagit ainsi en ces termes, après avoir reçu de la Rts, ce mercredi 4 février, une assignation en liquidation d’astreinte et en paiement qui l’accuse d’avoir violé les droits de diffusion des images de la Can 2008. Il soutient que de son côté, la Rdv a également saisi la justice pour lui réclamer les droits d’exclusivité de Prison break. Selon le communiqué de presse qui nous est parvenu, la Rdv « est même allée jusqu’à déposer un acte de saisie du matériel dernier cri de Walf Tv, qu’elle n’a pas pu s’offrir par ses propres moyens. ».

Le communiqué de presse constate : « Au lendemain de la sortie, le 03 février 2009, des sondages réalisés par le cabinet d’études Tns Sofres en collaboration avec de grands médias internationaux dont Cfi (Canal France Internationale) et qui placent Walf Tv et 2STv à la tête des chaînes locales et internationales suivies à Dakar devant la Rts, la Rdv, Africable, Tv5, etc., vos chaînes préférées subissent encore l’acharnement de la Radiotélévision sénégalaise (Rts). ». Et dans sa guerre de mauvaise perdante, la Rts cherche la connivence de la justice qu’elle veut manipuler à des fins concurrentielles. ».

Et de poursuivre : « Blessée dans son amour propre par les performances de Walf Tv, elle (la Rts) lui a servi dès le lendemain de la publication des sondages, à savoir le 04 février 2009, une assignation en liquidation d’astreinte et en paiement, l’accusant d’avoir violé les droits de diffusion des images de la Can 2008. Une assignation devant quelle juridiction ? Celle des urgences, pardi ! C’est ainsi que, comme le ridicule ne tue pas à ’’Rien Tous les Soirs’’ pour paraphraser l’autre, plus d’un an après, elle trouve urgent que le juge des référés fasse tomber son glaive sur la tête de ceux-là qui ont eu l’outrecuidance de lui ravir la première place dans des sondages faits par un institut international dont on ne peut soupçonner une quelconque partialité. ».

Pourtant, note au passage le Groupe de presse Wal Fadjri, les images de la Can 2008 ont été achetées par l’Etat du Sénégal pour tous les citoyens qui ont contribué au budget de retransmission voté par les députés à l’Assemblée nationale. Selon le communiqué de presse : « Wal Fadjri qui a bien joué le jeu concurrentiel pour pouvoir se hisser à la première place, se trouve ainsi victime d’une guerre qui épouse toutes les formes du ridicule. D’abord, dès la sortie des sondages le 03 février, la RTS a eu l’audace d’afficher à l’écran d’autres sondages datés de juillet 2007, c’est-à-dire avant l’existence de Walf Tv sur la hertzienne, où 74% des Sénégalais suivaient la chaîne publique. ».

Pour Wal Fadjri, en agissant ainsi, la Rts « récidive dans ses sales méthodes consistant à faire payer le contribuable pour ensuite le priver d’images en essayant de mettre au pas toutes les autres chaînes choisies par les Sénégalais. Une mentalité des médiocres. ».

- Par Mayaram -



1.Posté par Radiakhè Man le 05/02/2009 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un sondage qui a ètè arrangé par walf ètant donné que ce dernier ne doit meme pas figurer sur les dix derniere place vu ces èmissions nulles qu'il nous impose tous les jours

2.Posté par habiibu Baaba le 05/02/2009 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si la RTS veut être regardée, elle doit être une chaîne pluraliste, donner les informations objectives. Pas seulement les visites, audiences du Président ainsi que les activités de la Première Dame.

si non, les télespectateurs iront ailleurs.


3.Posté par mansour sour le 06/02/2009 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

walf ci kaw ci kanam . les sondages ont parlé eux meme . seul le travail paye et les senegalais ont joué . walf moy dap sunu banekh

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image