leral.net | S'informer en temps réel

Là haut, et si vous arrêtez les frais ?


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Juin 2015 à 09:03 | | 2 commentaire(s)|

Là haut, et si vous arrêtez les frais ?
Pleurer et hurler, voila ce que j’ai fait face à la nouvelle des démolitions des maisons à proximité du mur de l’aéroport, mais cela ne suffit pas donc je me lève et j’écris avec mes larmes avant de me battre avec mon sang. Ces actes sont ignobles et indignes de notre pays. Nos gouvernants doivent arrêter de nous traiter comme du bétail, sans aucun respect de la dignité humaine.

Comment une administration qui se respect peut elle laisser des maisons construites jusqu'à de telles niveaux pour venir les faire détruire ?

Ici, les premiers poltrons ce sont ces fonctionnaires chargés de faire respecter l’Urbanisme qui sont payés à ne rien faire, sont souvent corrompus et ne font jamais leur devoir de veille et de contrôle. Je n’essaye pas de me faire l’avocate de personne mais j’accuse les autorités en l’occurrence le maire Abdoulaye Diouf Sarr de procéder de façon brutale et atroce car même les animaux ont droit à plus de considération de la part d’un élu : c’est une honte.

Une démolition qui s’est faite sans aucune cellule psychologique pour assister ces habitants parmi lesquels il y a femmes et des enfants. Cela représente une mise en danger de mort sur des citoyens, même coupables. Je dis bien même s’ils ont tort, ils restent des Sénégalais et méritent respect et considération.

Comment pouvons-nous laisser faire de telles choses en continuant de penser que cela n’arrive qu’aux autres ? Quand comprendrons-nous que chaque offense faite à un concitoyen est une tache sur notre honneur ?

Arrêtez le massacre avant que la justice divine ne s’abatte sur vous, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Les terres
sont faites pour abriter les hommes vivants, les seules demeures sont sous terre et chacun n’en disposera que d’une seule malgré son statut et il ne faut jamais oublier cela.

Quelque soit l’intérêt général, les méthodes doivent respecter l’être humain. J’invite l’Etat à reloger les habitants et à les encadrer pour qu’ils ne soient pas perturbés par ce qui s’est passé sous leurs yeux car ils ne sont pas les seuls responsables de cette situation. Que deviennent ceux qui ont vendu ces terrains ? Ont-ils le droit de dormir tranquille dans leurs maisons ?

Si les fonctionnaires de l’Urbanisme avaient fait leur travail, on n’en serait pas arrivé à ce stade. Il est plus facile et plus rapide de casser que de construire. Où étaient-ils pendant ce temps la ? Et si vous méritez vos salaires au lieu de briser des vies ?

Nous jouons avec le feu en laissant nos gouvernants abuser nos frères et sœurs sans réagir. Depuis bien longtemps, dans ce pays, nous assistons à des injustices banalisées et personnalisées mais qui pourtant nous lient grâce à nos destins commun de Sénégalais. L’ensemble du mouvement XALASS partage cette peine avec les victimes et leur propose son soutien moral à travers la voix de la présidente.
MAIMOUNA BOUSSO






Hebergeur d'image