leral.net | S'informer en temps réel

La leçon Farba ou l’expiation des parvenus

Au XIXème siècle, Kocc Barma, un penseur wolof de la Cour royale du Kajoor, enseignait à travers une métaphore de touffes de cheveux qu’un Roi n’est pas un parent et que le fils d’autrui n’est pas un fils de sang. Monsieur Farba Senghor du Saloum l’apprend aujourd’hui à ses dépens. Sous le portique d’un généreux et inconstant « père » rencontré au hasard de la vie, il s’est, en fait, cru tout permis au gré des circonstances et des humeurs. Il s’est donné des libertés grossières et de révoltants droits de tout dire et de tout faire dans une absurde impunité.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Septembre 2008 à 21:38 | | 5 commentaire(s)|

C’est qu’il a été, par hasard, nommé Ministre de la République comme on récompense un chambellan. Il s’est vite mis à s’agiter, à hurler et à gambader comme un possédé dansant le rituel vaudou parce qu’ayant cru que sa vie, devenue extatique, devait se pâmer définitivement au giron d’un privilège éternel. Mais sa foi névrotique en cette illusion dépressive l’a mené à une triste série de bêtises humaines qui ont heurté la Nation et indisposé le régime dont il est devenu la victime qui expie. La leçon est qu’on n’installe pas un marginal sur un palladium dût –il endosser le manteau temporel de fou du Roi.
En vérité, le limogeage de Farba Senghor est pour lui une expiation, pour le peuple une satisfaction et pour les libéraux qui n’ont pas perdu la raison, une délivrance. L’homme avait, en fait, l’image d’une grosse plaie sur l’épiderme libérale et était pour la Nation le ministre insolite et libertaire au dessus de tout et de tous. C’est pourquoi, son limogeage a été accueilli unanimement à l’applaudimètre. Jamais d’ailleurs la défénestration d’un ministre n’a suscité autant d’enthousiasme et de satisfaction. Pour la première fois dans l’histoire politique du Sénégal, l’exclusion du gouvernement d’un ministre a été saluée par tous dans la joie et dans l’hilarité comme une catharsis de tragédie. Tout le monde est content. Ne faudrait-il pas alors dire merci à Wade même s’il est lui-même l’umbrella de tous les aliénés et de tous les parvenus de ce pouvoir affligeant au terme de son existence ?
Avec Wade, de vils aventuriers ont, en effet, découvert le pouvoir alors qu’ils ignoraient tout de l’existence de ses atouts et de ses atours. Alors que pouvaient – ils faire sinon d’y transposer un empire d’arrogance et de suffisance ? C’est que la contemplation prolongée du luxe insolent et des espaces feutrés rend vaniteux surtout que sous Wade n’importe qui devient ministre et les contre modèles sont élevés au grade de Ministres d’Etat. Et il suffit de les voir évoluer dans leurs collectivités locales pour se rendre qu’il leur est impossible, jusque dans leur hautain rugissement, de hausser la petitesse de leurs comportements. C’est pourquoi, au-delà de Farba Senghor, il aurait été bon pour Wade de nettoyer davantage son gouvernement de ses insulteurs à gage qui rivalisent d’insolence et de corpulence. Ils sont bien nombreux ces ministres qui n’ont presque tout pris à l’Etat et n’ont absolument rien apporté à la Nation. Ils sont condescendants avec les gens et beaucoup n’ont rien réussi dans leur ministère. Ils dissimulent leur incompétence dans l’injure, la parade politicienne, les dithyrambes ou le silence conspirateur. Mais ciel ! Le peuple sénégalais si épris de vertus et de valeurs, mérite-il ces sinistres ministres qu’aucun halo n’illumine ? Ces gens-là peuvent-ils réellement incarner l’image réduite de la Nation. Ce sont des questions.
Mais ce qui est sûr est que beaucoup de ministres de Wade ressemblent à des parvenus favorisés par le hasard, la conspiration ou le lobby. Certains n’ont fait leurs preuves politiques et administratives nulle part. Or, en toute démocratie, depuis Athènes et Rome, un cursus honorum est recommandé pour un futur ministre. Il consiste simplement à grimper d’une fonction à une autre, l’expérience de la précédente enrichissant l’accomplissement de la suivante. Il apprendra alors à découvrir ce que sont l’Etat et la Institutions de la Républiques et à savoir mettre sur la langue le mot juste quand il ouvre grandement la bouche devant le micro et les caméras.
Malheureusement les ministres de Wade, certains de ses proches et de ses « élus » affichent chaque jour au coin des bornes le déshonneur du Sénégal. Ils sont incultes et limités. Ils n’ont d’équilibre que dans le complot, l’injure ou la violence. Ils ont leur sorte de milices et leurs calots bleus. Le crime est pour eux une victoire. Ils prennent le déshonneur pour la gloire et les démocrates libres pour des ennemis. Pour eux, mieux vaut réussir par le crime que choir par la vertu. Mais ils ignorent que ce qui brise la vie d’une personne, la Liberté et la République avorte toujours aux pieds de son auteur ou de son commanditaire. Les autres ministres doivent se le tenir pour dit : ils partiront, c’est sûr. Mais les citoyens attendent de voir comment ils seront défénestré et ce qui s’en suivra. Les « voleurs » enrichis par les marchés de gré à gré, par le détournements subtils de fond, par des dépassements budgétaires verront, en tout cas , leur honorabilité et le butin volé entre les mains de…. Monsieur Joseph Ignace Guillotin. Et ils sauront que les actes infâmes ne peuvent pas être impunément ensevelis dans la couardise.
Tamsir Ndiaye Jupiter



1.Posté par farbaaaaaaa le 10/09/2008 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

no comment !!! Jupiter toujrs égal à lui même !!! les lecteurs sont fiers de toi grand

2.Posté par farbaaaaaaa le 10/09/2008 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on ne peut pas trouver de de qualificatif pour un genre comme Farba senghor !!! on ne peut pas non plus savoir si il est sain ou sot !!! dieu merci qu'il soit parti !! mais prions surtout pouir kil ne revienne plus jamais dans la sphère étatique

3.Posté par Gorgui le 11/09/2008 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AH nos "sinistres Ministres " pour emprunter à TJN son expression!!

Mais à dire vrai ce n'est pas parceque César à nommer son cheval "Ambassadeur" que Ndiombor à le droit de nommer son ... (Far)âne, Ministre de la République!!!

Nous avons dans nos contrées vite fait d'oublier ou de ne pas tenir compte de mettre "The right man, at the right place"! Toute nomination, découle du seul bon vouloir de Maître qui décide sur un coup de tête de nommer une telle Ministre de l'Education Nationale, avant de se rendre compte qu'elle n'a (que) le CAP, ou de nommer un tel autre guignol, larbin ou thurérifaire à un poste X pour l'évincer avec comme post scriptum "j'ai été abusé"!!!

Qu'est donc devenu notre République?? une Rue-Publique où les brigands, les voleurs, les violeurs, les roublards, les corrompus, les lêches bottes, les ... j'en passe ont pignon sur ...le building administratif et ses satellites !!!

Ce n'est pas demain que nous verrons un Ministre ou en tout cas un Officiel, respectable et respecté, intégre, rigoureux, objectif,maîtrisant ses dossiers, compétent, expérimenté, en somme un Homme d'Etat et non un Ogre de l'Etat , de nos jours nommé par les dirigeants actuels!! La fonction de Ministre est devenue aussi dévaluée que notre monnaie et aussi peu respecté qu'un ivrogne ayant déféqué sur lui!

C'est toute notre Démocratie qui en prend un coup de vieux, avec ces Institutions bafouées et confiées à des mal propres, ces Sociétés vaches à lait confiée s à des va-nu-pied- arrogants, arrivistes, suffisants, et hautains, qui comme le singe , plus il monte plus il montre son C.. eux c'est leur insuffisance et leur nullité à nulle autre pareil qu'ils nous jettent à la figure en lieu et place de resultats positifs dans leurs domaines respectifs....

Qui sait? peut'être qu'un jour cette race d'Homme d'Etat réapparaîtra pour faire le bonheur de nos petits fils dans la gestion de la cité et des affaires; quant à nous je m'en remets à Dieu, mais c'est presque utopique de les attendres.......

4.Posté par ibou gueye le 12/09/2008 03:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je salue encore le courage, la pertinence et surtout la constance de cet incorruptible jeune intello . Je lis sa chronique chaque jour et merci à léral .
Tiens bon, Tamsir Ndiaye Jupiter, c'est toi mon leader d'opinion! Je n'écoute que toi!!

5.Posté par daradara le 13/10/2008 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous sommes derrire apl de amadou moustaphafall -(che

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image