leral.net | S'informer en temps réel

La lutte contre les feux de brousse et la coupe illicite de bois : un combat pour Aidar El Ali

Lors de sa tournée dans le Sud, le ministre de l’Environnement et du Développement durable a annoncé la vente aux enchères de bois saisis. A cet effet, Aidar El Ali affirme que l’évaluation qui a été faite dans certaines régions est satisfaisante dans la lutte contre les feux de brousse.


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Mai 2013 à 13:22 | | 1 commentaire(s)|

La lutte contre les feux de brousse et la coupe illicite de bois : un combat pour Aidar El Ali
Selon le ministre, ce phénomène fait perdre au Sénégal 27 milliards de francs Cfa chaque année. Mais, il a signalé que grâce à l’engagement de certains citoyens de même que les efforts fournis par une vingtaine d’équipes mobiles déployées sur le terrain, trois cents feux sur mille ont été éteints à Tambacounda, Sedhiou, Kolda ainsi qu’à Tabor près de Ziguinchor. Il continue dans cette même lancée pour dire que leur objectif est d’arriver à éliminer ce mal. Ainsi, Aidar El Ali compte mener ce combat en mettant l’accent sur 20000 bourses vertes dans 400 villages, mais également sur le recrutement de 50 jeunes « auxiliaires de foret » issus des villages cibles. Au demeurant, la tournée a permis au ministre de faire une analyse par rapport à la lutte contre la fraude. Dans cette opération de vente aux enchères, la priorité sera réservée aux artisans qui œuvrent dans le secteur du bois.



1.Posté par mballo le 22/05/2013 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Le Ministre soyons sérieux! Il faudra d'abord lutter contre la complicité de certains élus locaux et chefs de villages,qui sont soutenus par les services de votre département.Malheureusement les régions du sud seront dans quinze ans,comme les régions du Nord,qui étaient dans les années 60à 80 comme celles du sud .Vous devriez instaurer une vraie politique de conservation de nos forêts ,avec une application sévère des lois et règlements.Quand Yaya jammeh avait dit qu'il ne veut pas voir des fours de charbon et des coupes de bois en Gambie,ses compatriotes l'ont compris,car ils savent ce qui les attend comme sanction.Mais chez nous ,la corruption et les arrangements et le gain facile prônent.leur loi.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image