leral.net | S'informer en temps réel

La méchanceté dans les entreprises - Par Yacine Bodian

Platon disait que nul n’est méchant volontairement. En vérité, les entreprises contiennent des psychopathes qui ne pensent qu’à faire du mal sans raison. Leurs esprits criminels sont toujours animés par l’envie de meurtrir et de détruire un travail ou un projet sans raisons.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Mars 2014 à 16:43 | | 12 commentaire(s)|

Leurs subconscients s’éternisent sur un raisonnement du genre : « Je ne l’ai pas eu, tu ne l’auras pas » ; voilà une attitude assez fréquente de nos jours, qui dépassent la simple méchanceté. C’est une particularité des envieux et des jaloux qui sont capables du pire pour que jamais tu ne puisses avoir quelque chose qu’ils n’ont même pas essayée d’avoir.

La méchanceté est parfois associée à une telle hypocrisie qu’il faut beaucoup d’habileté pour la démasquer. Ces adeptes de Satan sont des personnes aigries, jamais tranquilles, avec une personnalité perturbée par un complexe d’infériorité qu’ils essayent de surmonter. Ils sont toujours animés d’une hostilité non dissimulée et d’une jalousie incompréhensible devant ce qui paraît arranger les autres. Malheureusement, ils dirigent leurs méchancetés bassement mesquines, contre d’innocentes personnes qui, généralement, sont étonnées devant autant d’animosités. C’est tellement triste un cœur vide d’amour et rempli de haine injustifiée.

Derrière les visages sympathiques, les sourires distribués par ci et par là, une réelle aversion se découvre brusquement chez ces personnes, lorsqu’on a besoin d’eux, ou lorsque le dossier d’un collègue ou de son fils passe entre leurs mains. Ils utilisent alors l’insignifiant pouvoir qu’ils ont pour frapper très fort.

Leurs beaux discours commencent par :
• Je vais le faire ces jours-ci,
• Ensuite, je suis trop occupé ;
• Il y a d’autres dossiers ;

Et après plusieurs mensonges, en carence d’arguments, ils se murent dans un silence honteux et leur cœur, noir de méchanceté et de frustrations longtemps contenues, les empêchent de faire leur travail et mériter leur salaire.

Ce qui est dégradant, dans leur attitude, ce ne sont pas les contrevérités qu’ils débitent durant toute leur carrière pour masquer leur nature profonde ou leur esprit tourmenté, mais leur inintelligence à créer leur propre humiliation ; car, il suffit d’un e-mail ou d’un coup de fil du directeur pour que le dossier soit aussitôt monté avec un grand sourire accompagnateur et des excuses hypocrites.

C’est honteux d’être obligé de passer par le patron pour débloquer un dossier qui aurait pu se faire sans l’intervention de qui que ce soit et pour lequel le collègue aurait une certaine reconnaissance.
Ils sont peut-être réellement malades, car leur âme est toujours entre deux hachoirs ?

Il faut cependant souligner que ce genre de méchanceté est souvent dû à une longue frustration qu’on peut très bien gérer en se rappelant que personne ne peut bloquer la chance d’autrui.

Pourquoi alors ne pas passer sur ces détails et garder de bons rapports avec les collègues, car, après tout, une entreprise c’est aussi une famille où on peut compter sur de vrais amis.

C’est quant même important de savoir qu’un pouvoir n’est jamais assis sur une chaise en bois, encore moins en fer. Ce n’est que du coton, qui s’effrite plus ou moins vite, en fonction du mandat discerné par le Tout Puissant. Donc, tôt ou tard, la boule tournera et malheur à celui qui a frappé le premier, car le bâton changera de main.

ybodian3@gmail.com
La méchanceté dans les entreprises - Par Yacine Bodian






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image