leral.net | S'informer en temps réel

La mise au point du ministère des Sports

Le Ministère des Sports ne souhaite pas polémiquer avec ses partenaires sur les questions relatives à la gestion des programmes sportifs nationaux et internationaux. Le principe de base pour le Département, c’est la gestion concertée. Cependant, il importe de signaler que l’application des règles de gestion financière en vigueur dans notre pays, s’applique aussi à l’activité sportive. Aucune administration ne peut s’y soustraire.


Rédigé par leral.net le Dimanche 19 Juin 2011 à 21:19 | | 1 commentaire(s)|

La mise au point du ministère des Sports
Aussi est-il nécessaire de souligner que la question du financement du sport sénégalais demeure un problème à résoudre. L’Etat reste le principal bailleur du sport, en attendant que la question des ressources additionnelles extrabudgétaires trouve solution.

Malgré les immenses efforts consentis par l’Etat, les moyens restent en deçà de la demande exprimée par le mouvement associatif. C’est pourquoi, chaque année, les services techniques du Ministère des Sports procèdent à un arbitrage pour sélectionner les programmes sportifs à prendre en charge.

A ce jour, tous les programmes retenus dans le cadre de l’arbitrage ont fait l’objet d’une exécution correcte et dans les délais requis. En ce qui concerne le football, en particulier, il faut mentionner l’importance des charges des équipes nationales, qui pèsent sur le budget du Département.

C’est pour ces différentes raisons, qu’il a été retenu, après concertation entre le Ministère et la Fédération, de réinvestir les recettes du match aller Sénégal/Cameroun (match entièrement pris en charge par le budget du Ministère des sports), dans le football, en particulier l’Equipe Nationale A. Ce qui explique la décision de procéder au paiement des primes du match retour Cameroun/Sénégal avec ces ressources. Le plan de décaissement du mois de Mai 2011 déposé auprès du Trésor public n’était pas destiné exclusivement au financement du match football Cameroun/Sénégal. Il a été établi sur la base des différentes compétitions ci-après :

Le Championnat d’Afrique Zone 2 de Natation
Les Championnats d’Afrique de Lutte Olympique
Le Meeting International d’Athlétisme de Dakar
Les Championnats d’Afrique de Tir au Maroc

Le match aller de football qualificatif JO Londres 2012 Tunisie/Sénégal
Le match retour de football qualificatif CAN 2012 Cameroun/Sénégal.
Pour ce qui est du match Cameroun/Sénégal, le Département a pris en charge les dépenses ci-après :

L’hébergement à Terrou-bi

L’hébergement et le séjour à Yaoundé

Le remboursement du transport aérien des joueurs

La rencontre entre le Ministère et la fédération, tenue le mardi 07 juin 2011, a permis de régler définitivement cette question. Concernant, la prise en charge des supporters à Yaoundé, il convient de préciser qu’il n’a jamais été question de loger les supporters à l’hôtel. C’est avec l’aide des autorités de notre Ambassade et une bonne volonté sénégalaise vivant au Cameroun (M. Touré), qu’une maison meublée a été louée et payée par le Ministère des Sports pour y loger les quelques supporters déplacés à cette occasion.

Pour ce qui est des compétitions de clubs, il y a lieu de préciser que les clubs sont des structures privées, qui sont libres de participer ou de ne pas participer aux compétitions africaines, en fonction de leurs objectifs et de leurs moyens.

De la même manière, l’Etat n’a jamais pris d’engagement par rapport à leur prise en charge. Pourtant, le Casa-sport, le Jaraaf et Touré Counda ont bénéficié d’un soutien significatif du Ministère des Sports. Aujourd’hui, la ligne budgétaire destinée à appuyer les clubs est épuisée. Ce qui permet de comprendre l’incapacité du Département à appuyer les ASC HLM et Niary Tally.

En conclusion, il importe de rappeler que le principe de l’obligation de réserve fait que le Département ne peut pas répondre à toutes les interpellations. Nous appelons nos différents partenaires à faire preuve de retenue pour une plus grande sérénité autour de la gestion des programmes sportifs. Enfin, le Ministère des Sports exprime aux partenaires de la presse sa disponibilité pour toute demande de clarification sur des questions d’intérêt national, dans le but d’éclairer les citoyens sénégalais.

Le Ministère des Sports



1.Posté par DEUG le 20/06/2011 02:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CA A LE MERITE D ETRE CLAIRE

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image