Leral.net | S'informer en temps réel



La moitié de l'Inde sans courant

le 31 Juillet 2012 à 10:20 | Lu 525 fois

Le réseau électrique desservant le nord-est de l'Inde s'est à son tour effondré aujourd'hui, a indiqué un responsable, après les pannes des réseaux du nord et de l'est du pays qui privent désormais de courant plus de 600 millions d'habitants dans une vingtaine d'Etats.


La moitié de l'Inde sans courant
"Les réseaux du nord, du nord-est et de l'est sont à terre mais nous travaillons à les restaurer rapidement", a déclaré à l'AFP Naresh Kumar, un porte-parole du réseau électrique national, Powergrid Corporation of India.
A New Delhi, le métro était immobilisé et les feux de signalisation coupés.
"Les conducteurs ont reçu l'ordre de s'arrêter dans les stations de métro. Aucun passager ne sera autorisé à entrer dans les stations jusqu'à ce que le courant revienne", a déclaré à l'AFP un porte-parole du métro de la capitale indienne.
La majeure partie du Bengale occidental (est) et Calcutta, capitale de cet Etat, étaient également victimes de l'effondrement du réseau électrique, a indiqué à l'AFP B. Mukherjee, un responsable au sein du fournisseur local d'électricité, West Bengal State Electricity Supply.

"Effondrement total"
"C'est une grosse crise. Nous travaillons à restaurer l'électricité. De nombreux Etats ont exagéré leurs capacités et cela a entraîné un effondrement total dans le nord et l'est de l'Inde", a commenté un haut responsable du ministère de l'Energie à New Delhi.
Lundi, le nord de l'Inde, où vivent 300 millions d'habitants, a été plongé dans le chaos après une panne géante d'électricité, la pire en Inde depuis onze ans.
L'ensemble du réseau électrique du nord du pays s'est effondré peu après 02H00 dans la nuit de dimanche à lundi (20H30 GMT dimanche) et n'a pu être rétabli partiellement que six heures plus tard.
Cette panne a perturbé la circulation d'environ 300 trains dans toute la région, le métro à New Delhi et bloqué les feux de signalisation dans les grandes villes, provoquant d'innombrables embouteillages à l'heure de pointe matinale.