La naine Aissatou Sow se confie : « Je suis amoureuse mais j’ai peur… »

Rédigé le Dimanche 17 Mai 2009 à 15:28 | Lu 4103 fois | 0 commentaire(s)

Galsentv.com - Si vous n’avez pas bouclé vos 22 ans, ne vous amusez pas à l’appeler petite sœur, car son age a fini par prendre le dessus sur sa corpulence. En effet, Aissatou Sow dont la taille renvoie à une petite fille est bien le contraire. Et elle ne compte pas faire de son handicap une raison pour quémander.



La naine Aissatou Sow se confie : « Je suis amoureuse mais j’ai peur… »
C’est dans un entretien qu’elle a accordé au quotidien Walf Grand- Place qu’elle a tenu à faire découvrir non seulement les déboires qui sont le fruit de sa petite taille mais elle a aussi levé le mystère sur sa vie amoureuse. Une autre découverte de taille, c’est qu’Aissatou s’est lancée dans la comédie et ne compte pas la faire dans l’amateurisme. Son rêve, c’est de devenir une artiste de renommée à l’image de son idole, la talentueuse Seune Sène à défaut de se mesurer au tonitruant Mandione Laye Sarr de la troupe Daaray Kocc qu’elle estime tant.

Mais avant cela, cette native de Keur Massar devra affronter son vécu quotidien plus ou moins invivable vu les préjugés des uns et des autres. Si les uns la prennent pour une fillette de 10 ans, les autres en font un clown. Et cette situation ne met pas Aissatou toujours à l’aise, nous révèle Walf Grand-Place. Mais « bébé Aicha », comme l’appellent ses proches, peut compter sur la bravoure et le respect que lui porte son petit frère qui ne rate aucune occasion pour la défendre. Ne prononcez surtout pas le sobriquet « Aissatou Ngattan » (Aissatou, la naine) devant Abdoulaye qui n’hésitera point à en découdre avec vous quitte à ce que vous retiriez ce que vous aviez avancé.

A 23 ans, la logique voudrait bien qu’une fille qui jouit de toutes ses facultés mentales, se trouve un petit ami, eh bien, sachez qu’Aissatou n’a pas dérogé à la règle malgré sa petite taille. Jules, est le prénom de son amoureux. Celui que « bébé Aicha » aime et qui selon ses dires, « la chérit tant ».

Cependant, celle qui a fait pleurer Mandione Laye Sarr lors d’une de ses prestations en tant que comédienne, ne cesse d’ameuter les hommes vicieux, désireux de la découvrir. Mais elle fait face ! « Je suis amoureuse », se défend-elle sans équivoque.

Par contre, ne lui parlez pas encore de mariage car cette naine de 23 ans, a peur de son corps. « J’ai peur de découvrir mon corps », a-t-elle lancé dans un air triste. En effet, même si elle veut avoir des enfants, elle n’aimerait pas se trouver dans une situation la contraignant à subir la césarienne.

Mais elle devra surmonter cette mauvaise passe comme elle a du le faire quand son père a perdu la vue après avoir soigné un malade et que les esprits se sont retournés contre lui. C’est pourquoi, elle veut faire carrière dans la comédie qui est devenu son ultime gagne pain afin d’aider ses frères qui l’aime bien et pour qui elle veut rester un bon exemple à suivre. Un métier dans lequel « Aicha Ngat... » oups « bébé Aicha » compte exceller non sans solliciter un appui de la part des autorités. Bon courage Aissatou !

Par Abdou Cissé





TELEVISIONS & RADIO SENEGAL