leral.net | S'informer en temps réel

La nouvelle folie d’Abdoul Mbaye (Par El Malick SECK)


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Octobre 2016 à 21:34 | | 0 commentaire(s)|


Je ne m’attarderai pas à répondre à la lettre de cet irresponsable de Abdoul Mbaye, ce fantaisiste qui raconte avoir signé un décret corrompu par de fausses informations. L’ancien Premier ministre est sans doute devenu un aliéné mental qui ne se rend même plus compte de ce qu’il dit et fait. Tel un sinistré intellectuel, il demande à l’Etat d’enquêter sur un décret qu’il a lui-même contresigné en toute connaissance de cause.
 
Rassurez-vous, monsieur l’ex premier ministre, vous n’avez rien signé d’illégal. Macky Sall valide des décrets fait par ses services. Vous savez pertinemment qu’un décret fait tout un circuit avant d’arriver sur la table du Président et sur la vôtre quand vous étiez son serviteur. Hélas, comme ces temps-ci vous avez perdu la tête, vous ne vous souvenez plus de rien.
 
En parlant de décret et de textes d’ailleurs, je voudrais bien rappeler à votre mémoire qui flanche, le rôle que vous avez joué avec votre ami Amadou Kâne, ex ministre des Finances, dans le dossier de la BNDE née des cendres de l’ex Fpe. 
 
Quand le président vous a demandé d’instruire le dossier, vous ne vous en êtes ouvert qu’à vos amis personnels pour constituer le capital. Un délit d’initié. Nous savons dans quelles conditions vous avez fait entrer votre bande de copains dans le capital. L’un d’eux a troqué un immeuble non fini en face de l’Assemblée nationale contre des actions.
 
Ce même ami, avec la complicité de ton autre pote Amadou Kâne, ont écrit deux pactes d’actionnaires. Celui qu’on a présenté à l’Etat du Sénégal et celui qu’il modifié en catimini. Le vrai pacte d’actionnaires, votre ministre des Finances de l’époque l’a caché aux services concernés, au Président et à l’Etat.
 
Votre ami Amadou Kâne a produit un autre pacte à l’insu de tous et a donné tous les pouvoirs à une banque située à Abidjan que gère un autre de vos amis. Cette banque qui a frôlé le retrait de sa licence car son actionnaire principal lui devait 2 milliards, a même vendu son logo à la BNDE pour une somme faramineuse.
 
Vous avez toutes ces informations car vous étiez au coeur de ces transactions, mais vous ne l’avez jamais dénoncé, vous n’avez jamais écrit au Président de la République pour poser vos questions idiotes.
 
En outre, lors de votre passage à la Primature, vous avez profitez de votre position de premier ministre pour demander aux services cadastraux de changer la destination du terrain attribué à la Fondation de votre père en un titre foncier personnel que vous avez déposé auprès d'une banque de l’Etat.
 
Comme vous avez parfois des accès de lucidité, je vous demande de poser la même question à votre propre morale. Comment un premier ministre peut détourner un don fait à une Fondation d’utilité publique? Vous avez usé et trompé les fonctionnaires de l’Etat parce que vous vous sentiez puissant jusqu’à pousser des ailes et survoler un titre foncier qui ne devrait pas être le vôtre. 
 
Je pense qu’il est temps pour vous de reposer d’autres questions. Il n’y a que l’argent du pétrole qui vous intéresse. Si vous savez des choses claires dites-le. Si vous pensez que Macky Sall est comme vos affairistes de la petite semaine, vous vous trompez lourdement. Il ne demande ni commissions, ni rétro-commissions.
 
Vous insinuez des choses juste pour mettre le doute dans l’opinion, mais puisque vous n’avez plus votre lucidité, je pense qu’il ne faudrait plus vous en tenir rigueur. Les lambris du petit palais vous manque beaucoup. Les cortèges et gyrophares ont fait monter la moutarde dans votre tête.
 
L’histoire va retenir que vous êtes le pire premier ministre du Sénégal. Vous n’avez rien proposé au Sénégal à part des schémas d’austérité qui ont gâché les deux premières années du mandat de Macky Sall, vous et votre pote ministre des Finances. Aujourd’hui, tel un guignol, vous revenez poser des questions sur des choses que vous avez eu à gérer.
 
C’est le comble de l’incompétence et de l’ignorance. Vous ne vous êtes jamais posé de questions quand l’Etat vous accordait des privilèges liés à votre rang. C’est seulement aujourd’hui que vous demandez des comptes, même sur les jardiniers du palais. 
 
Continuez à écrire, je pense qu’il est temps qu’on jette vos lettres à la poubelle. Le service courrier de la Présidence a beaucoup de lettres plus utiles à lire, que les élucubrations mentales d’un ancien premier ministre en mal de popularité. Allez préparer les élections à venir car une déculottée mémorable vous attend. Pour le reste, fouillez encore, vous ne trouverez rien. 
 
El Malick SECK, Journaliste-homme politique
et conseiller municipal à Thiès






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image