leral.net | S'informer en temps réel

La nouvelle stratégie politique du président Idrissa Seck


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Juin 2015 à 21:21 | | 13 commentaire(s)|

La nouvelle stratégie politique du président Idrissa Seck
Le président Idrissa SECK a toujours défendu l’option d’un diagnostic permanent des actes posés dans la construction nationale. Loin de l’idée d’une simple contestation, il s’agit plutôt, au regard des défis auxquels notre pays est confronté, de poser les vrais problèmes.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le président Idrissa SECK lorsqu’il avertit que cela ne marche pas encore ou que notre pays va mal.

Aujourd’hui, force est de constater, en dépit des grandes annonces, que jamais le Sénégal n’a vécu dans une telle mauvaise passe :

• Des coupures inexplicables et inadmissibles de l’électricité et de l’eau qui sont des denrées stratégiques tant pour nos projets économiques que pour la consommation des ménages

• Un secteur de la Santé publique souffrant de tout : du bas niveau des plateaux techniques à la désastreuse condition sociale des travailleurs en lutte pour leur propre survie.

• Un secteur de l’éducation nationale déstructuré qui affaiblit sa qualité en plus du grand désarroi des travailleurs de ce secteur mis dans des conditions difficiles et bloquantes pour des patriotes qui ont choisi d’éduquer et d’instruire notre peuple, notre avenir.

• Notre vaillante jeunesse, avenir de notre nation, sans aucune perspective d’emploi et de participation à notre construction nationale.

• L’absence totale d’une vraie politique industrielle qui s’appuie sur la transformation de ce que nous produisons et sur le transfert technologique pour produire chez nous beaucoup de produits que nous importons

• Le monde rural, la majorité de notre peuple, plongé dans une disette permanente et mal assisté du fait de mauvaises politiques contraires à leurs réels besoins tant en équipement adapté que de la fourniture de vivres de soudure.

Et, pour couronner le tout, voila que notre pays est plongé dans un circuit de fabrication de fausses monnaies et peut être même de blanchiment d’argent sale destructeurs de notre économie nationale.

Ainsi perçu, la nouvelle stratégie politique du président Idrissa SECK se démarque totalement de la politique politicienne et des petits calculs de positionnement de quelques ambitieux en quête de privilèges personnels au détriment de l’intérêt général.

C’est ainsi qu’il faut comprendre son « silence » remplacé par une action sur le terrain.

La nouvelle stratégie politique du président Idrissa SECK est d’aller à la rencontre de notre peuple, dans le Sénégal des profondeurs pour toucher du doigt les vrais problèmes du pays aujourd’hui et envisager avec le peuple des solutions adaptées et réalistes.

Ainsi, laborieusement, il est entrain de parcourir notre pays et, à terme, après un vrai diagnostic fondé sur nos réalités, il déclinera le meilleur programme pour le développement économique et social pour notre pays et pour notre peuple.
C’est pourquoi nous n’accordons aucune importance aux « petits bruits » qui cherchent à nous perturber.

Nous félicitons les responsables du nouveau secrétariat national et les encourageons à accompagner, avec patriotisme, méthode et pertinence, la nouvelle stratégie politique du président Idrissa SECK que nous soutenons sans aucune réserve.

Et, pour ce qui nous concerne, responsables et militants du département de Kébemer, nous sommes totalement en phase avec le président Idrissa SECK que nous accompagnerons jusqu’à son accession à la magistrature suprême à la prochaine élection présidentielle de 2017.

Docteur Djibril SARR

Responsable départemental


REWMI Kébemer






Hebergeur d'image