Leral.net | S'informer en temps réel



La paix dans le monde a légèrement progressé en 2011

le 12 Juin 2012 à 10:30 | Lu 419 fois

Le Global Peace Index classe les pays selon leur degré de violence. Le Moyen-Orient est la région la plus dangereuse.


La paix dans le monde a légèrement progressé en 2011
La paix dans le monde a fait un petit pas en avant. La violence mondiale a reculé l'an passé de 1,5 % après deux années de progression, selon les résultats du sixième Global Peace Index, un classement de 158 pays, du plus calme au plus dangereux, publié mardi matin. L'indice, établi par l'organisation Institute for Economics and Peace, se fonde sur l'examen de 23 critères mesurant la violence interne et externe de chaque pays.

Parmi eux sont scrutés les guerres, le nombre de victimes des conflits armés, la proportion du PIB investi dans les dépenses militaires, mais aussi la criminalité, la population carcérale, les manifestations violentes, l'instabilité gouvernementale… Les progrès de l'année écoulée résultent d'un relatif recul de la terreur imposée par les États et d'une diminution des investissements militaires liée à la crise économique. Les conflits interétatiques régressent, tandis que progressent les violences internes aux pays.

L'amélioration a profité à toutes les régions du monde, excepté l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Le printemps arabe a contribué à une résurgence de violences locales. Parmi les pays à avoir le plus reculé dans le classement figurent la Syrie, passée du 30e au 147e rang mondial, l'Égypte, la Tunisie et Oman.

«Travailler sur les ressorts de la paix»
Pour la première fois, l'Afrique subsaharienne n'est plus la région du globe la plus dangereuse. «Les guerres régionales s'y sont affaiblies, alors que l'Union africaine s'efforce de développer une intégration économique et politique», analyse Steve Killelea, fondateur du Global Peace Index. Cela n'empêche pas la Somalie de figurer en queue de classement, précédée par le Soudan, le Congo et la Centrafrique.

L'Asie a le plus profité de l'amélioration du climat, notamment grâce à la fin de la guerre civile au Sri Lanka et la baisse de tensions liées à l'entrée de réfugiés au Bhoutan (classé à la 19e place). L'Europe occidentale reste depuis six ans la zone la plus pacifique du monde, avec sept des dix pays en tête du classement. La palme d'or revient à l'Islande. La France, au 40e rang, perd quatre places par rapport à l'an dernier, loin derrière la Belgique (11e) ou l'Allemagne (15e). En cause dans ce classement plutôt médiocre, l'accroissement du nombre de prisonniers, de la criminalité et de manifestations violentes. Les États-Unis se classent au 88e rang, juste devant la Chine.

Steve Killelea, entrepreneur australien, a fondé le Global Peace Index après plusieurs années passées à investir en Afrique. «Mesurer de façon objective le niveau de violence à travers des critères concrets permet de travailler à long terme sur les ressorts de la paix», argumente-t-il. Il s'attache à mesurer le coût de la guerre pour la société. Dans un monde idéal sans violence, 9 000 milliards de dollars auraient été économisés l'an dernier, l'équivalent des PIB allemands et japonais combinés, a-t-il calculé.


Par Florentin Collomp

Par Service infographie du Figaro


Plus de Télé
< >