leral.net | S'informer en temps réel

La plaidoirie du père de l’un des deux “Boy town” arrêtés dans l’affaire Maty Mbodji

L’arrestation de son fils dans le cadre de l’enquête sur la mort du mannequin Maty Mbodj n’est pas du goût de George. Qui, dans un entretien avec dakarposte.com lu à buzz.sn, revient sur cette nébuleuse.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Novembre 2015 à 11:07 | | 0 commentaire(s)|

La plaidoirie du père de l’un des deux “Boy town” arrêtés dans l’affaire Maty Mbodji
Vous le savez sans doute. L’enquête sur la mort du mannequin Maty Mbodji a lâché ses premiers secrets. Quatre personnes sont mises aux arrêts dont deux Sénégalais. Lesquels sont des Boys Plateau qui étaient des amis de la défunte avec qui ils se prélassés le jour des faits.

Thierry Ngom et Mouhamed Kama dit Thiaya (petit-ami du défunt mannequin) pour ne pas les citer ont été écroués pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger. Mais de l’avis du père de l’un des deux “boy town”, il y anguille sous roche dans cette affaire. Convaincu de l’innocence de son fils et de son ami, George Ngom puisqu’il s’agit de lui estime dans un entretien avec dakarposte.com lu par buzz.sn que les “gosses” sont les agneaux du sacrifice. Pour lui, “ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment”.

L’enquête de la Sûreté urbaine a révélé que Maty Mbodji est morte d’overdose et qu’au moment des faits, Thierry Ngom et Mouhamed Kama dit Thiaya étaient avec elle. Pis, ils l’auraient laissée se shooter jusqu’à ce que mort s’en suive sans lui apporter l’aide nécessaire. Georges Ngom réfute cette thèse. “En vérité, les gosses, m’ont confié qu’ils se sont amusés dans leur appartement , en se faisant à manger, à boire , mais il n’a jamais été question de drogue dure. Les gosses m’ont dit qu’ils ont peut être un peu bu de l’alcool. D’ailleurs, une bouteille de liqueur y a été trouvé, précisément du “Malibu”, mais il n’a jamais été question de drogue dure encore moins d’overdose. Si tel était le cas, ils allaient tous y passer. N’est ce pas paradoxal?”, plaide-t-il.

Le pater de Thierry Ngom a précisé par ailleurs que la découverte macabre du corps de Maty Mbodji a été faite à 19 heures et non au petit matin. Il s’est également posé des questions sur l’attitude d’Adja Diallo qui, selon lui, était avec la défunte la veille du malheureux événement. “Pourquoi Adja Diallo, qui était avec la fille (ndlr: Maty Mbodj) durant toute la soirée et ça été prouvé qu’elles étaient à l’anniversaire de Poupette, n’est jusque là pas inquiétée? Pourquoi sa pièce d’identité y a été trouvé? Pourquoi a t’elle subitement quitté le pays?”, charge-t-il. Toutefois, George Ngom fait confiance à la justice et espère que l’instruction enclenchée par le juge du cinquième cabinet sera “objective” et “impartiale”.

Buzz.sn






Hebergeur d'image