leral.net | S'informer en temps réel

La polémique enfle autour de la rencontre Levante-Real Madrid !

Le Real Madrid l’a emporté 2-1 face à Levante et a gardé ses 8 points de retard sur le Barça. Mais plus que la victoire c’est une sacrée polémique qui enfle autour de la rencontre. Et bien sûr, chacune des deux formations se rejette la faute…


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Novembre 2012 à 13:58 | | 0 commentaire(s)|

La polémique enfle autour de la rencontre Levante-Real Madrid !

Sergio Ramos tacle le rugueux Ballesteros ! par evidenceprod
Levante est réputée pour être l’une des équipes les plus dures et les plus rugueuses du championnat espagnol. Et la rencontre entre le club de la banlieue de Valence et le Real Madrid n’a pas dérogé à la règle. Si le club merengue l’a finalement emporté 2-1, la polémique enfle après la rencontre pour plusieurs faits de jeu qui n’ont pas leur place sur un terrain de football. Le premier fait majeur du match est bien évidemment l’agression de Cristiano Ronaldo par David Navarro en tout début de match. Un coup de coude à l’arcade sourcilière qui a nécessité la pose de plusieurs points de suture et qui a quasiment rendu aveugle CR7 à la mi-temps. Les joueurs de Levante ont multiplié les coups durant la rencontre et ont beaucoup provoqué les Madrilènes tout en multipliant les actes d’anti-jeu, Ballesteros en tête.

Le très expérimenté joueur de Levante (37 ans) possède une réputation sulfureuse en Espagne et son attitude durant la rencontre ne va pas arranger sa réputation. En effet, il a multiplié les coups de coude et aurait frappé Xabi Alonso et même Pepe dans les vestiaires comme le rapporte la radio Onda Cero. Le principal intéressé a nié une quelconque bagarre, indiquant qu’il était venu dans le vestiaire du Real pour prendre des nouvelles de Cristiano Ronaldo. Interrogé à l’issue de la rencontre, Sergio Ramos se montrait dur vis-à-vis de Ballesteros lui indiquant qu’un ring de boxe serait plus approprié qu’un terrain de football pour exercer ses talents. « Je ne vais pas entrer dans les détails, il vous en parlera mieux que moi. De notre côté, on a fait ce qu’on avait à faire sur le terrain, mais après c’est toujours pareil, il (NDLR : Ballesteros) essaye toujours d’attirer l’attention, ce n’est pas la première fois qu’il le fait. Mais s’il n’aime pas le football, et qu’il préfère la boxe, qu’il change de sport, ça ne me dérange pas. ».

Mais si le Real Madrid s’est plaint du traitement reçu, Levante s’est également estimé lésé. Juanfran (36 ans) s’est notamment plaint de l’arbitrage. « Cet arbitrage est une honte. L’arbitre a eu un mépris énorme envers Levante alors que les joueurs de Madrid ont eu le droit à des clins d’œil et à des tapes dans le dos. » Mais il y a plus grave selon lui, puisqu’il accuse Pepe d’avoir mis le feu aux poudres à l’issue du match en venant narguer les joueurs de Levante en dansant et en riant devant leur vestiaire. « J’ai vu rire Pepe devant nous. Il s’est mis à danser à se moquer de nous. La police et la sécurité du stade ont dû nous séparer, cela aurait pu très mal se terminer ». Effectivement, cette rencontre s’est achevée bien plus tard qu’au coup de sifflet final. Et il aura fallu l’intervention de la police pour que les joueurs du Real Madrid puissent quitter l’enceinte de la Ciudad de Valencia sans encombre. Une bien triste fin à une rencontre qui ne restera pas dans les mémoires du championnat espagnol, hormis pour le jeune Alvaro Morata, décisif pour le Real.

Sébastien DENIS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image