Leral.net | S'informer en temps réel



La tempête Isaac repousse la consécration de Romney

le 27 Août 2012 à 09:16 | Lu 456 fois

L'ouverture de la convention républicaine a été décalée à mardi en raison du passage de la tempête.


La tempête Isaac repousse la consécration de Romney
De notre envoyée spéciale à Tampa

Décidément, le sort s'acharne sur les républicains. Après Gustav en 2008, c'est la tempête Isaac, dont le nom biblique signifie malencontreusement «rire», qui joue les trouble-fête en Floride. Contraints d'annuler la première journée de leur convention nationale prévue à partir d'aujourd'hui lundi jusqu'à jeudi à Tampa, les organisateurs s'affairent depuis dimanche à reconfigurer un programme qui devait être réglé comme du papier à musique. La grand-messe doit introniser officiellement Mitt Romney, candidat à la présidentielle américaine, avec son colistier Paul Ryan.

En 2008, la convention nationale du Grand Old Party avait lieu à Minneapolis au nord des États-Unis, mais les organisateurs avaient annulé la première journée par respect pour les victimes de l'ouragan Gustav en Louisiane, au sud, trois ans après une gestion très critiquée de Katrina par George W. Bush.

Des F-16 en état d'alerte
Les rassemblements du mouvement du Tea Party et du chantre du mouvement libertarien Ron Paul ont été maintenus dimanche ainsi que la plupart des réunions et fêtes organisées à travers la ville. Mais les discours de l'ancien candidat à la présidentielle Mike Huckabee, de l'étoile montante du parti Nikki Haley et de l'un de ses piliers Jeb Bush, frère de George W., prévus ce lundi sont reportés. Le vote «Roll Call» des délégués intronisant Mitt Romney est repoussé à demain.

Le gouverneur de la Floride Rick Scott a décrété samedi l'état d'alerte dans tout l'État, afin de mobiliser les secours. Le Pentagone a déplacé 22 avions F-16 et 8 avions C-130 de leurs bases dans le Sunshine State vers le Texas et Porto Rico. Isaac a touché les Keys dans la pointe sud dimanche et devait se faire sentir le soir dans la région de Tampa. Les autorités craignent que la tempête ne se transforme en ouragan sur les eaux chaudes du golfe du Mexique et ne s'abatte quelque part entre l'Alabama, le Mississippi et la Louisiane en milieu de semaine. Ce qui continuerait de perturber la convention républicaine.

À Tampa, on se prépare à des routes coupées en raison de probables inondations, souvent plus dangereuses que les vents eux-mêmes. La Croix-Rouge a mobilisé des centaines de volontaires. Les 50.000 personnes attendues à la convention parmi lesquelles 15.000 journalistes - dont beaucoup sont déjà sur place - risquent d'être confinées pour certaines dans leurs hôtels ce lundi.

«Tout caser en trois jours»
Bonne nouvelle pour les républicains, le vice-président Joe Biden a renoncé à se rendre lui aussi à Tampa lundi pour jouer les trouble-fête. Il aurait pris le risque d'interférer avec l'éventuelle mobilisation des forces de l'ordre face à la tempête.

Certains critiquent le choix de la Floride en pleine saison des ouragans pour la convention, mais tout le monde n'est pas mécontent de cet imprévu car les grandes chaînes ABC, NBC et CBS n'avaient de toute façon pas prévu de diffuser les discours lundi. «Je suis un peu déçu bien sûr parce que c'est une distraction pour Mitt Romney, confie Reuben Cansler, électeur républicain de Tampa, mais on ne perdra rien à tout caser en trois jours. Il faut bien le dire, il y a beaucoup de discours soporifiques dans ces conventions.»



Par Adèle Smith