leral.net | S'informer en temps réel

La traque des pro-Khalifa Sall entamée, Ousmane Tanor lance sa contre-offensive

Il fallait s’y attendre, Khalifa Sall et compagnie ne seront plus en ‘sécurité’ dans leur parti politique. Et pour cause, les partisans du Secrétaire général du Parti socialiste (Ps) et ses souteneurs n’ont toujours pas digérer les huées qu’ils ont subies lors de la réunion du Bureau politique de leur parti dans le cadre du projet de réforme de la constitution. En dépit des sanctions disciplinaires préconisées, le journal Grand place fait savoir que des mesures d’intimidation peu orthodoxes ont été décidées à l’encontre des souteneurs du maire de Dakar.


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Avril 2016 à 16:57 | | 8 commentaire(s)|

Le journal Grand-Place qui a cité des sources anonymes, nous informe en effet qu’après la réunion du Secrétariat exécutif du Parti Socialiste d’hier, des coups de fils et autres messages textes ont été émis à des souteneurs de Khalifa Sall pour leur intimer l’ordre de ne plus mettre les pieds à la Maison du Parti socialiste. Les mesures ne sont toutefois pas limiter là, toutes les serrures des locaux auxquels les pro-Khalifa Sall avaient accès ont été changées. Ces mesures sont sans doute les débuts d’une série de mesures prévues pour pousser Khalifa Sall à bout. En effet, la sortie du secrétaire général du parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, qui faisait comprendre que Khalifa Sall a commis une erreur politique en décidant de nager à contre courant de la décision de leur parti de soutenir le projet de réforme de la constitution du Chef d’ l’Etat en disait longue. Quelques jours après, le porte-parole du Ps Abdoulaye Wilane faisait comprendre qu’ils n’accepteront plus qu’un membre de leur parti ne respecte pas les décisions prises par celui-ci. La mèche était alors dite pour Khalifa Sall.

Buzz.sn






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image