leral.net | S'informer en temps réel

La tribune découverte de Demba Diop menace de tomber en ruine

Des bouts de fer par-ci, des fissures qui laissent par-là apparaître des raies de lumière, des trous creusés dans la dalle : l’état de la tribune découverte du stade Demba Diop de Dakar laisse penser à un édifice à l’abandon.


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Décembre 2010 à 21:49 | | 0 commentaire(s)|

La tribune découverte de Demba Diop menace de tomber en ruine
Et pourtant, c’est sur cette partie de la tribune du stade appelée aussi ‘’Katanga’’ que s’agglutinent les plus grands passionnés du sport sénégalais.

Des amateurs de football aux férus de lutte avec frappe, tout ce monde est habitué à s’installer, à se laisser aller même, sur cette partie des tribunes de ce stade situé dans le quartier résidentiel des SICAP et inauguré en 1963 pour les besoins des Jeux de l’Amitié.

De très loin, le stade le plus utilisé du pays (combats de lutte, chants religieux, compétitions de la Fédération et championnat navétanes), peut paraître en bon état, mais cette première impression s’efface vite à la vue de l’état de sa tribune découverte.

C’est en se plaçant au-dessous de cette tribune, comme suggéré par Henri Ndiaye, chargé de son entretien, qu’on perçoit mieux les fissures parcourant les dalles superposées de l’édifice, qui laissent penser que l’édifice est en voie de tomber en ruines.

A travers ces dalles faisant office de bancs pour les supporters et qui naguère étaient collées les unes aux autres, il est possible de voir des trous qui s’agrandissent à vue d’œil. Par endroits, elles ont été simplement remplacées par des morceaux de bois.

Au-dessous, comme pour confirmer cette image d’abandon, l’espace réservé aux urinoirs dégage une odeur fétide qui agresse les yeux et la gorge du visiteur surpris de voir une famille logée non loin de là. Des robinets, des vespasiennes situées au flanc du mur du stade qui donne sur l’avenue Bourguiba ont fini de rouiller.

Et pourtant, à une dizaine de mètres de cet endroit où on a du mal à s’attarder, en marchant en direction de la porte donnant vers la SICAP, la cuisine d’un restaurant fait face à la rue. Deux immenses marmites y sont posées sur des fourneaux.

En face, en montant sur la tribune située sur le virage, les mêmes inquiétantes fissures s’offrent au regard d’un visiteur curieux.

En continuant la visite, on se rend compte que ce n’est pas seulement l’espace réservé ‘’aux spectateurs de seconde zone’’ qui pose problème, parce qu’au niveau de l’annexe loge, à quelques mètres de la tribune de presse, on rate difficilement le trou creusé dans lé béton.

‘’C’est en installant la tribune de presse que les travailleurs ont creusé des trous’’, tente maladroitement d’expliquer un préposé au nettoiement, pour justifier cette inquiétante présence.

De plus, Demba Diop est un des rares stades du monde où les spectateurs sont obligés de se soulager sur les murs quand le besoin devient pressant. Mais les joueurs non plus ne semblent pas mieux lotis, avec des vestiaires où le visiteur est accueilli par une forte odeur d’urine.

APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image