Leral.net | S'informer en temps réel
Revue de presse

La une des quotidiens de ce samedi 5 novembre 2011: La grogne de l'Union des Magistrats en vedette

Rédigé par leral.net le Samedi 5 Novembre 2016 à 09:27 commentaire(s)| | Lu 878 fois

La une des quotidiens de ce samedi 5 novembre 2011: La grogne de l'Union des Magistrats en vedette
L’information est à la une de La Tribune qui titre, durée de 5 ans, du mandat du président de la Cour Suprême, les magistrats se fâchent contre Macky. Nomination pour 5 ans du premier Président de la Cour Suprême, l’UMS (union des magistrats du Sénégal) retoque le projet de loi du gouvernement, renseigne Le Populaire.

Plus clairement, L’AS renseigne que l’UMS exige le retrait du texte. Dans le même sillage, WalfQuotidien à sa une titre, le président de la Cour Suprême nommé pour 5 ans, les magistrats n’en veulent pas et entrent et entrent en rébellion.

Justice encore avec Libération qui titre à sa une, titre Frank Timis encerclé, face aux plaintes devant le tribunal arbitral de Londres et la Haute Cour de justice d’Angleterre. Le journal explique les déboires judiciaires de l’homme d’affaires qui fait face à un contentieux qui trouve ses origines dans un arrangement autour d’une mine en Sierra Leone dans une affaire qui est encore loin de connaître son épilogue.

Sur ce registre encore, Enquête à sa une parle de la criminalité au Sénégal au Sénégal et parle de la série macabre. Le journal renseigne qu’en 2015, 34 personnes ont été arrêtées pour meurtre selon la police. Le journal donne la parole à un sociologue qui soutient que pour lutter contre le fléau, un état des lieux s’impose. Dans l’affaire du meurtre du taximan Ibrahima Samb, l’AS évoque le coup de fil de Macky Sall qui a calmé la famille de la victime.

Le Populaire à sa une revient sur la déclaration du Président Macky Sall qui avait soutenu que « le pays marche, accélère et va décoller » et titre polémique après la sortie de Macky. Et ce sont les populations et les syndicalistes qui tempêtent contre le Président. Ainsi, le journal rapporte que des Sénégalais se défoulent sur le Président Sall. Les syndicalistes Cheikh Diop de la CNTS/FC, Mballo Dia Thiam du SUTSAS, Abdou Faty du Sels ou encore Sidya Ndiaye de la FGTS demeurent perplexes.

Concernant le processus électoral et la confection des cartes biométriques, WalfQuotidien écrit que l’opposition veut éviter le piège du couplage des élections. Alors que pendant ce temps, le sociologue Malick Ndiaye jette un pavé dans la mare en déclarant dans Enquête qu’il n’y a pas d’opposition au Sénégal.

L’Observateur, planche sur le sort de l’école sénégalaise et titre à sa une multiplication des classes de fortune, le mal de l’école sénégalaise. Le journal parle de 567 abris provisoires à Ziguinchor, 530 à Thiès, 441 à Tamba, 137 à Kaffrine notamment.

L’Observateur renseigne sur la tension qui a régné à la mosquée Mame Rawane à Saint-Louis après la prière du vendredi avec l’Imam qui a été sauvé de la furie des fidèles par la police avec sa gestion du lieu de culte décriée. Enquête indique que face à la tension à la mosquée Mame Rawane, la police exfiltre l’Imam contesté.

24 Heures à sa une titre, respect de de la législation du travail, l’Etat traque les agents laxistes avec les inspecteurs régionaux mis en branle et les entreprises sous surveillance.
Santé, Le Populaire sur la prévalence de la maladie au Sénégal parle de 13647 cas de tuberculose enregistrés en 2015et dans ce lot, on dénombre 9114 cas de forme contagieuse.

L’AS rapporte à sa une que pour le payement de la caution de 500 mille euros pour la libération de l’ex Président de l’IAAF, Gakou vole au secours de Lamine Diack.
A la une de Direct Info, un dossier sur ces amantes ou amant invisibles plus connus sous le nom de « farou rap » ou « thiro rap », et part à la rencontre des concernés.

Dans L’Observateur, L’artiste Mirma, brise le silence sur les rumeurs de son faux mariage avec cette déclaration, « comment j’ai rencontré mon époux 4 mois avant notre union ».
Plus dramatique encore dans Libération, l’histoire de la Sénégalaise tuée en France par son compagnon ou le sort d’Aïssatou Sow, une vie brisée à coups de poing.

Leral.net

TELEVISIONS & RADIO SENEGAL