leral.net | S'informer en temps réel

La vérité sur l'affaire des quatre enfants de Guédiawaye...

Après une investigation du commissaire Adramé Sarr, il s’est avéré que l’histoire de l’enlèvement du quartier Bakhdad était cousue de fil blanc. Accompagnés de ce dernier, Cheikh S., El Hadj Malick H., Saliou S et Talla G. se sont rendus chez la famille où ils ont passé 4 jours avant d’être retrouvés. Et après les déclarations d’un de ces enfants et du chef de famille, le commissaire a écarté la thèse de l’enlèvement.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juillet 2015 à 11:08 | | 6 commentaire(s)|

La vérité sur l'affaire des quatre enfants de Guédiawaye...
La thèse de l’enlèvement des 4 enfants au quartier Bakhdad de Guédiawaye n’était que de l’intox. C’est après une enquête menée par le commissaire Adramé Sarr pour tirer cette affaire au clair que le supposé enlèvement a été écarté, rapportent nos confrères de La Tribune. Selon le journal, c’est le fils de Mor Talla Niang, qui a accueilli les enfants, qui est allé à la police pour donner la bonne version. Ensuite, la famille et les enfants prétendument enlevés ont été embarqués pour se rendre chez la famille Niang. Une fois sur les lieux, Mor Talla Niang est revenu sur les péripéties de la garde de ces enfants dans sa maison : « Ce sont deux jeunes qui se sont présentés ici pour me dire qu’ils ont retrouvé des enfants perdus. Je leur ai dit de me laisser avec eux après, je me rendrai à la gendarmerie pour faire une déposition. Durant tout ce temps, c’est moi qui ai hébergé les enfants. Ils étaient très bien traités. Il y avait même une complicité avec les autres enfants de la maison. Nous nous sommes rendus à la radio Rail-bi Fm pour faire un communiqué. Leurs familles se sont signalées, c’est moi-même qui les ai rendus à leurs parents », a fait savoir le chef de famille. Le jeune Talla G. a avoué qu’ils étaient très bien traités durant leur séjour dans cette famille. Et c’est la maman d’un des enfants qui a fait une précision : « Les photos que j’ai vues dans la presse, ce ne sont pas nos enfants. Le journal qui l’a publié s’est trompé. Je le dis haut et fort, ils se sont trompés ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image