leral.net | S'informer en temps réel

La voie de Youssou N'Dour pour l'Afrique

La superstar sénégalaise présente un ambitieux projet humanitaire, lancé avec Benetton, contre la pauvreté en Afrique.
«You», comme l'appellent affectueusement ses compatriotes sénégalais, a l'air d'un adolescent avec son jean un peu trop grand et sa besace en bandoulière.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Mars 2010 à 17:59 | | 3 commentaire(s)|

La voie de Youssou N'Dour pour l'Afrique
Derrière cette apparence insouciante se cache un homme très engagé: un artiste qui a réussi le crossover de la musique africaine grâce à des tubes planétaires comme Seven Seconds, avec Neneh Cherry, mais aussi l'acteur infatigable des causes humanitaires en Afrique. Avec l'obstination tranquille qu'on lui connaît, ce fils d'un forgeron et d'une femme griot n'a jamais considéré qu'habiter Dakar était un obstacle à sa conquête du monde. Ambassadeur de l'Unicef, propriétaire d'un label de disques, d'une boîte de nuit et d'un groupe de médias coté en Bourse (Futurs Médias), Youssou N'Dour, 48 ans, lance un nouveau projet baptisé Africa Works (l'Afrique travaille): à travers sa société de microcrédit, Birima, le chanteur veut aider les travailleurs africains à créer leur petite entreprise. En 2007, le magazine américain Time l'a classé parmi les 100 hommes les plus influents de la planète «pour son talent, son pouvoir et son exemple moral». Pas étonnant que le géant du textile Benetton ait choisi de soutenir son aventure à travers une campagne d'affichage internationale.

La voie de Youssou N'Dour pour l'Afrique
Comment est née votre idée de microcrédit et en quoi consiste-t-elle?
J'ai été inspiré par mon père, Elimane N'Dour. Il a 78 ans et il est forgeron. Je lui ai proposé mille fois de l'aider financièrement. Il a toujours refusé: il veut garder sa liberté, sa dignité et maintenir une relation père-fils avec moi. J'ai les larmes aux yeux lorsque je le vois travailler dans son atelier, créer de ses mains des tables en fer forgé et de merveilleuses cages à oiseaux. Enfant, il me répétait: «Rokku mi rokka» [titre de son dernier album], une expression qui veut dire: «Tu me donnes quelque chose, je te donne quelque chose en échange.» Les Africains offrent leur travail, mais ils ont besoin d'être soutenus pour réaliser leurs rêves et relancer l'économie du continent. Africa Works repose sur une idée simple: encourager la création de petites entreprises locales grâce à du microcrédit, c'est-à-dire des petits prêts à des taux très bas. Le demandeur ne doit fournir aucune autre garantie que sa parole et la respectabilité de sa famille. ça peut marcher. A plusieurs reprises, des Sénégalais m'ont demandé une aide financière, mais aucun n'a voulu un don. Ils ont tous tenu à me rembourser. Voilà pourquoi, un jour, j'ai mis 200 millions de francs CFA (300 000 A) sur la table et j'ai fondé Birima, une société de microcrédit à laquelle s'est associé Benetton.
Comment avez-vous persuadé Benetton de s'investir dans ce projet?
En 2006, j'ai été invité à chanter aux côtés de Patti Smith [qui participe à son projet] pour célébrer les 40 ans de Benetton au Centre Pompidou. A la fin de cette soirée privée, j'ai eu une conversation passionnante avec Luciano Benetton. Il m'a proposé de lui rendre visite à Trévise pour me montrer sa Fabrica. J'ai débarqué là-bas un mois plus tard, en m'attendant à visiter une simple usine de textiles, et j'ai été stupéfait en découvrant que c'était un vrai laboratoire de création artistique: des centaines de jeunes travaillaient sur des projets liés à la photographie, au cinéma, à la musique. Ce qui m'a le plus frappé, c'est qu'ils étaient de toutes les nationalités. Toutes... sauf africaines. J'ai dit à Luciano qu'il devait combler cette lacune et je lui ai parlé de mon projet de microcrédit. J'ai dû toucher la sensibilité de cet homme de 72 ans, car, une heure plus tard, il était prêt à se lancer dans ma campagne de solidarité: «Youssou, m'a-t-il dit, je crois encore en un monde meilleur et ton idée est assez folle pour me tenter.»



1.Posté par MOUSSA le 23/03/2010 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yess africa work ligeye rék tout le monde au travail pr dévoloppé notre payé voir notre continat

2.Posté par Pds le 24/03/2010 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

depuis 2006, où en es tu? Je ne crois pas en un Youssou Ndour généreux et philantrope.
C'est un bon musicien mais malhonnete en affaires. Il est trop opportuniste et sans ethique. Sans ethique, l'individu n'a pas de valeur. Il a à repondre aux accusations des cheikh Lo, karim wade, et surtout nous eclairer sur le projet de Jokko. Jokko était le partenariat avec HP

3.Posté par gaye le 24/03/2010 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

monsieur Youssou Ndour

je ne sais pas si vous lirez ma contribution mais je voudrais vous faire part de quelques remarques:

Je suis un vrai fan, fan de la musique, fan du personnage, de son action, de ses réalisations et pour son symbolisme.
je suis fier de votre réussite.

J'ai acheté l'album salagne salagne et en l'écoutant j'ai eu une sensation désagréable sur le titre numéro 2;

Pour un homme faisant partie en 2007 des 100 personnes les plus influentes au monde, j'estime que vos chansons ne doivent plus être pour la gloire d'un tel ou un tel par rapport à sa richesse.
Je pense que vous devriez dépasser cela et être un homme doté d'une vision globale, artisan de lendemains meilleurs et apportant votre connaissance et capacité pour un développement et du sénégal et de l'afrique.

Que vous chantiez ces personnes en soirée pour l'ambiance avec mbaye gueye faye , pas de soucis.

Mais chanter cheikh amar ou quiconque ne doit plus relever de votre niveau.

Monsieur Youssou n'dour soyez à la hauteur de nos attentes et de votre niveau. Vous êtes un homme devant véhucler des messages permettant au monde en général et au sénégal en pariculier de progresser.


j'ai vu cette phrase que je vous demande de méditer : " Chez les gens remarquables, il n'y a pas de différence entre les principes et la personne"

God bless you et beaucoup de bonheur et une reussite dans vos combats
Repondre
--------------------------------------------------------------------------------



Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image