leral.net | S'informer en temps réel

La voix d’un socialiste face à l’injustice au sein de son Parti «coumba am ndeye ak coumba amoul ndeye»


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Février 2014 à 12:37 | | 2 commentaire(s)|

Aujourd’hui nous constatons avec regret qu’une injustice notoire s’est installée au Parti socialiste. Sinon comment comprendre qu’après l’expulsion de Malick Noël Seck, la sanction d’Aminata Diallo, et de Youssou Mbow  par la commission de discipline du parti, pour des raisons que nous connaissons, que le bureau politique se réunisse sans se prononcer sur les propos discourtois tenu par Barthélemy Dias à l’égard du responsable de la vie politique du parti, à savoir Khalifa Sall ? Sans oublier que le bureau politique du parti avait interdit au Mouvement des jeunesses Socialistes de faire des sorties médiatiques.
Cette attitude cavalière, inélégante et puérile qui n’honore pas le parti nous appelle tous à une réaction non pas passionnée et populiste mais plutôt sereine et sérieuse, se mettre en branle uniquement pour menacer et exclure des militants qui ont consacré toute leur jeunesse pour le rayonnement de ce parti est injuste. Nous avons tous la responsabilité et le devoir de préserver notre patrimoine et le legs de nos prédécesseurs.
Nous considérons le choc des points de vue au sein d’une organisation non pas comme une tare, mais plutôt comme une richesse, une preuve de sa vitalité. La commission de discipline doit commencer par Barthélemy avant de penser à s’épancher sur l’affaire dit «Ahma Diop». Nous avons tous intérêt à sauvegarder la quiétude du parti pour garantir l’unité, mais dans la légalité.
Ce grand parti qui fut une référence dans l’échiquier politique sénégalais de par son organisation, la qualité des hommes qui l’ont composé et qui le composent encore, est en train de se ravaler à un niveau indigne de son rang. C’est ce grand parti structuré et plein d’histoire que la jeunesse socialiste veut voir renaitre. Durant toute l’existence du Parti socialiste, le Mouvement des jeunesses Socialistes (MJS) a été une structure d’avant-gardiste et un véritable fer de lance. Aujourd’hui, avec l’arrivée de Barthélémy Dias, le MJS est devenue une boite à résonnance et un lieu de  concurrence et de l’insolence.
Barthélemy ne doit pas échouer là ou ses illustres devanciers, ont réussi. Nous sommes écœurés quand on l’entend dire que nous ne sommes là que pour déstabiliser le parti. Loin de nous cette idée. Nous sommes une jeunesse lucide, responsable et instructive et nous connaissons les textes du parti, parce que Socialistes, nous le sommes dans le sang.   
La jeunesse socialiste sera toujours présente pour défendre et faire respecter les idéaux du Parti, mais dans la discipline et la légalité.
 
                                     


Babacar Diop
                   
Coordonnateur national du mouvement
And Dollel Khalifa Sall
Chargé de la vie politique jeune de la 10eme
Coordination (Grand Yoff)
Conseiller Municipal, Président de commission  







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image