leral.net | S'informer en temps réel

La voleuse s’était fait passer pour une folle

Après le sexagénaire à moitié nu qui faisait le tour des maisons en se faisant passer pour un malade mental, alors que son seul souci était d’escroquer ses bienfaiteurs, c’est une dame qui a été alpaguée dernièrement par le commissariat de la Médina. La particularité de cette dernière, c’est qu’elle se faisait passer pour une folle, pour commettre des vols dans les différentes maisons qui avaient le malheur de l’accueillir. C’est le cas de la dame Ndèye M. Bar, domiciliée à Castors.


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Août 2013 à 12:53 | | 0 commentaire(s)|

A l’en croire, le 29 juillet dernier, vers les coups de 14 h, elle était dans sa chambre, lorsqu’une femme frêle de petite taille et portant entre ses mains des pagnes a fait irruption dans sa chambre à coucher. «Alors que je me trouvais dans mon lit, elle s’est assise à mes côtés, se comportant comme une folle. Elle me fit part d’une manière pressante de prendre un bain», raconte la dame qui n’en revient toujours pas. Et cette dernière de poursuivre : «Face à mon refus et l’ayant invitée à quitter les lieux, elle refusa de partir. Je me suis alors mise à la repousser vers la porte et j’ai réussi à la faire sortir. Mais une fois dehors, elle a continué à se comporter comme une folle en ramassant de petites pierres qu’elle s’est mise à lancer vers les jeunes gens qui se trouvaient sur place».
Revenue dans sa chambre, la dame a constaté à sa grande surprise que le portable dernier cri qu’elle avait laissé sur son lit avait mystérieusement disparu. Elle a ainsi vite conclu que c’est la «folle» qui l’a emporté avec elle. Elle se rendra plus tard à la police pour déposer une plainte contre X. Mais il a fallu quelques jours pour que les éléments du commissariat de la Médina mettent la main sur la voleuse assez particulière. Activement recherchée, cette dernière qui se nomme en réalité Ndèye Touty Gueye et qui est une coiffeuse, a été perdue par une dénonciation anonyme.
En effet, c’est suite à une information faisant état de sa présence à la rue 7X6 que les limiers sont allés la cueillir sur place. Conduite au poste et soumise à un interrogatoire, elle n’a pas hésité à nier les faits. Elle a, à ce propos, souligné qu’elle a vendu le portable de la dame à un certain Moussa Dabo, à 15 000 francs Cfa. Informée de l’arrestation de la «folle», la dame Ndèye M. Bar n’a eu aucun mal à identifier sa voleuse, dans sa cellule de garde-à-vue. Suffisant pour que cette dernière soit déferrée au parquet pour vol.



Source: senego
seneweb






Hebergeur d'image