leral.net | S'informer en temps réel

Lamane Ndiaye : « Abdoulaye Wade voulait nommer Aliou Sall ambassadeur, en 2011, pour le mettre en mal avec Macky Sall »

Le Réseau des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr) a tenu une conférence de presse, ce jour, pour donner son point de vue sur l’affaire Petro-Tim et s’ériger en bouclier contre les attaques visant la Première dame Marième Faye Sall.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Octobre 2016 à 14:47 | | 10 commentaire(s)|

Pour Youssou Touré et ses camarades, l’affaire Petro-Tim n’est qu’une nouvelle démarche de l’opposition, en mal de popularité et de projets alternatifs. De l’avis des enseignants républicains, cette démarche consiste à nourrir un débat stérile dans le but de focaliser l’opinion publique nationale et internationale sur de futilités et l’éloigner autant que possible des véritables questions de l’heure.

« Aliou Sall n’a bénéficié d’aucun privilège dans l’affaire Petro-Tim. Il n’est pas aussi actionnaire dans cette entreprise », précise-t-il avant d’ajouter comme pour répondre aux détracteurs du frère du Président au sein même de l’Apr : « Aliou Sall est un militant de la première heure qui a tout fait pour le parti. Il a été élu par les populations et non nommé par le chef de l’Etat ».

Le chargé de communication dudit réseau a également révélé que l’ancien Président voulait nommer le frère de Macky Sall ambassadeur. « Abdoulalye voulait nommer Aliou Sall ambassadeur, en 2011, pour le mettre en mal avec Macky Sall », dira-t-il.

S’agissant des actions de solidarité de la Fondations Servir le Sénégal, dirigée par la Première dame, Marième Faye Sall, les enseignants de l’Apr sont d’avis qu’elle est victime d’un dénigrement. « Toutes les Premières dames du monde créent des fondations pour soutenir en appoint leurs maris. Ces activités sont possibles grâce aux donateurs et mécènes nationaux et internationaux d’où l’intérêt de la médiatisation pour prouver aux bonnes volontés que leurs actions vont bien chez les populations les plus vulnérables », a indiqué Lamane Ndiaye. Aussi, à Mody Niang qui qualifie de cinéma les actions sociales faites par Marième Fall Sall, à travers sa fondation, ces enseignants estiment-ils que « si faire du social, c'est faire du cinéma, le Sénégal sera mieux coté que Hollywood ».


 






Hebergeur d'image