leral.net | S'informer en temps réel

Lamine Bâ tacle Thierno Alassane Sall: "Nous regrettons les propos bas et indisciplinés, qui sont l’expression d’un jeune égaré"

La sortie de Thierno Alassane Sall continue de drainer des commentaires. Après Me Amadou Sall, c’est au tour de Lamine Ba, membre de la Fédération nationale des cadres libéraux, de monter au créneau.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Novembre 2014 à 21:00 | | 2 commentaire(s)|

Lamine Bâ tacle Thierno Alassane Sall:  "Nous regrettons les propos bas et indisciplinés, qui sont l’expression d’un jeune égaré"
Les répliques continuent à pleuvoir sur la tête de Thierno Alassane Sall. L’ancien ministre et responsable des cadres de l’Apr a déclaré que la justice serait imparfaite si Wade ne rend pas compte, en sus d’autres accusations relatives à l’Artp. «Si ce monsieur est l’incarnation de la structure des cadres de l’Apr, j’ai des doutes quant à l’avenir de ce pays, soutient Lamine Ba, membre de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl). Nous regrettons ces propos bas et indisciplinés, qui traduisent le manque de culture politique de Thierno Alassane Sall.» Pour M. Ba, ce responsable apériste ne cherche qu’à revenir sur la sellette politique, parce qu’il a perdu chez lui et que Macky Sall l’a sanctionné, il a perdu son poste de ministre. Suivant Lamine Ba, si Thierno Alassane Sall dit que Wade doit témoigner, c’est parce qu’il ignore son statut. «Abdoulaye Wade dispose du statut d’ancien chef d’Etat qui le protège de toute poursuite sur des actes commis pendant l’exercice de son mandat et qui engagent la République, affirme-t-il. On lui demande de retourner à l’Université, en première année de droit, pour apprendre ce qu’est le statut d’un ancien chef d’Etat.» Le responsable libéral ajoute que si c’est Thierno A. Sall qui doit décider ou juger de la perfection du système judiciaire, c’est qu’il y a des problèmes dans ce pays. «Donc de ses propos, on ne retient rien d’instructif, si ce n’est l’expression d’un jeune égaré, qui s’engouffre dans la déperdition politique et qui veut revenir au devant de la scène, avance-t-il. Nous attendons des réponses concrètes et claires sur les préoccupations que nous avons soulevées.» Ces préoccupations tournent autour de l’affaire Arcelor Mittal, de l’actionnariat du frère du Président Macky Sall dans la société Pétro Tim Sénégal… «Donc aujourd’hui, le Pds attend des membres de l’Apr qu’ils nous affrontent sur les dossiers, qu’ils nous offrent la possibilité de discuter avec eux sur les choix économiques désastreux que Macky Sall est en train de suivre, indique Lamine Ba. Nous attendons les cadres de l’Apr sur un débat constructif, contradictoire sur les préoccupations des Sénégalais, et non sur un débat injurieux, qui trahit toute la considération qu’un bon républicain devrait avoir vis-à-vis des institutions.» Le responsable de la Fncl estime que c’est une sortie malheureuse qui ne mérite pas grand débat. Lamine Ba signale que les libéraux sont disposés à affronter Thierno Alassane Sall ou tout autre leader de l’Apr pour un débat contradictoire.
L'Obs






Hebergeur d'image