leral.net | S'informer en temps réel

Lancement de plan Karangué 2 : La commune de Ouakam se débarrasse de l’insalubrité

Pour améliorer la salubrité des maisons mais aussi de la voie publique au niveau de sa localité, le maire de Ouakam à, en collaboration avec la brigade départementale du service d’hygiène de Dakar, a initié l’opération « Karangué 2 ». Le démarrage de ce programme a eu lieu ce matin en présence d’autorités de la commune mais aussi des populations.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Février 2016 à 13:14 | | 1 commentaire(s)|

Le maire de la commune de Ouakam a rappelé l’importance de cette opération qui, selon lui, « vise à aider les communes dans la prévention des maladies et surtout pour aider la population à avoir un environnement saint », a indiqué Samba Bathily Diallo qui a profité de la tribune qui lui est offerte pour se désoler du fait que, malgré les efforts consentis par la mairie, la population ne participe pas à la cause pour rendre la commune propre : « Nous sommes en train de déployer beaucoup d’efforts, avec le recrutement de femmes pour le nettoyage des voies publiques mais aussi pour que les édicules puissent être bien entretenus, malheureusement, sur cette tâche, la population ne nous aide pas beaucoup », a-t-il regretté avant de leur demander « d’être plus civiques ».
Abondant dans le même sens, le chef de la subdivision départementale d’hygiène de Dakar, le Major Alla Ngom, a précisé que « la voie publique est constamment agressée par des dépôts de gravats, des vidanges de fosses, des dépôts d’ordures, de ferraille. Et cela crée une situation d’insalubrité intolérable dans une ville de l’importance de Dakar, surtout pour la commune de Ouakam ». Il soutient donc qu’avec ce plan, ils vont « essayer d’apporter des réponses pénales, sociologiques, scientifiques et techniques par rapport aux écarts qui existent entre la conduite des populations et les normes du cote de l’hygiène ».
Pour ce qui est du choix porté sur la commune de Ouakam, le Major Ngom dira que c’est « grâce à l’engagement de son maire pour les questions d’hygiène et de salubrité ; en termes de moyens, qu'il n’hésite pas à appuyer la brigade chaque fois que la demande est exprimée ».
Pour rappel, l’opération qui mobilise, au total, 39 éléments et 6 véhicules d’intervention va se poursuivre et se fera les deux premiers mercredis de chaque mois après avoir ciblé une commune pour l’investir, a informé le Major Ngom.
Mariama Kobar Saleh







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image