leral.net | S'informer en temps réel

Latif et Jules Diop maintenus malgré leur impopularité : De quoi Macky a-t-il peur?

Latif à la place de Seydou Guèye, c'est l'une des contradictions notoires du nouveau gouvernement. Ce sont nos confrères de La Tribune qui s'émeuvent. La logique du Président, qui consiste à sanctionner les perdants, se heurte ici à une équation difficile à résoudre.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Juillet 2014 à 08:55 | | 29 commentaire(s)|

Latif et Jules Diop maintenus malgré leur impopularité : De quoi Macky a-t-il peur?
L'ancien ministre en charge de la Bonne Gouvernance a lamentablement perdu chez lui à Sokone, au même titre que le Porte-parole de l'Apr, laminé à la Médina. Qu'est ce qui a pu pousser le président de la République à vite réintégrer Abdou Latif Coulibaly dans le gouvernement, 24 heures après l'avoir défenestré ? De quoi aurait-il peur ? Des questions d'autant plus pertinentes et légitimes si l'on sait que Guèye, à l'image d'autres membres du gouvernement comme Mor Ngom, Thierno Alassane Sall et même Mimi Touré, est un compagnon de la première heure de Macky Sall qui a été aux avant-postes du combat qui a mené ce dernier au pouvoir. Il faut le dire tout net : les critères de choix du chef de l'Etat cachent mal de sombres calculs et font apparaître le prési comme suspect de quelque chose de puant. En termes de popularité, Abdou Latif Coulibaly et Souleymane Jules Diop font piètre figure. En privilégiant de s'entourer de ces compagnons de la 25 ème heure au détriment des fidèles d'hier, Macky se tire deux balles aux pieds. On espère seulement qu'il en est conscient.






Hebergeur d'image