Leral.net | S'informer en temps réel



Laurent Fabius, Ministre Affaires étrangéres France : « Le Régime Syrien Doit être Abattu, Et Rapidement »

le 17 Août 2012 à 17:39 | Lu 380 fois

Le ministre des Affaires étrangères en visite en Turquie a dénoncé les exactions de Damas contre les populations civiles.


Laurent Fabius, Ministre Affaires étrangéres France : « Le Régime Syrien Doit être Abattu, Et Rapidement »
Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, qui a visité jeudi un camp de réfugiés syriens à la frontière turque, a déclaré que « le régime syrien doit être abattu, et rapidement », dénonçant « les exactions » de Damas contre les populations civiles.

« Après avoir entendu les témoignages bouleversants des personnes ici (…) quand on entend ça – et je suis conscient de la force de ce que je suis en train de dire : Bachar el-Assad ne mériterait pas d’être sur la terre », a-t-il dit aux journalistes. Laurent Fabius a rencontré des réfugiés du camp de conteneurs turcs qui abrite 12 000 personnes, expliquant que ceux-ci avaient demandé l’aide de la France pour mettre un terme à la répression du régime syrien et demandé notamment que l’on livre des armes aux rebelles. Il ne s’est pas engagé sur ce dernier point, mais a affirmé qu’ »on ne pouvait pas accepter que Bachar, même s’il avait beaucoup reculé et perdu du terrain, continue ses exactions ».

« Bachar nous massacre, pourquoi vous ne faites rien ? » a demandé au ministre français un habitant du camp, un rescapé arrivé il y a quelques jours avec sa famille de la ville syrienne d’Azaz (Nord), située près d’Alep, pilonnée par l’aviation syrienne, tuant des dizaines de personnes, dont des enfants. Laurent Fabius lui a répondu que le gouvernement français était en discussions avec la Turquie notamment et avec des gouvernements d’autres pays « pour faire cesser le massacre ». « Plus vite ce régime va changer, mieux ce sera », a souligné le ministre des Affaires étrangères français.
Défections prochaines

« Mettez fin aux bombardements de Bachar », a asséné un autre réfugié, en demandant l’aide militaire de la France « comme en Libye ». « De plus en plus de gens font défection » au régime, a répondu Laurent Fabius, en référence aux défections ces dernières semaines du Premier ministre Riad Hijab, un ancien fidèle du régime et du général Manaf Tlass, le plus haut gradé syrien ayant fait dissidence et ami d’enfance du président syrien. Le ministre français, qui achève en Turquie une tournée régionale qui l’a mené au Liban et en Jordanie avant la Turquie et axée sur la crise syrienne et le flot de réfugiés qu’elle a engendré sur les pays limitrophes, a accusé le président syrien d’accomplir une « opération de destruction d’un peuple ».

La Turquie, qui partage une longue frontière avec la Syrie et qui est très critique envers le régime de Damas, abrite sur son sol près de 65 000 réfugiés, selon le chiffre annoncé jeudi par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, ainsi que des déserteurs de l’armée syrienne qui forment l’Armée syrienne libre (ASL). Laurent Fabius doit rencontrer jeudi après-midi son homologue turc Ahmet Davutoglu à Ankara. Le chef de la diplomatie française est le premier ministre étranger autorisé à visiter l’un des camps de réfugiés syriens en Turquie. Un diplomate turc a confié à l’AFP que cette autorisation était le fruit de la reprise des relations turco-françaises après une période particulièrement tumultueuse sous le précédent président français Nicolas Sarkozy.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage