leral.net | S'informer en temps réel

Lavezzi a préféré le PSG à City et évoque sa relation avec Ibrahimovic

Interrogé par L'Equipe, Ezequiel Lavezzi a affiché une belle ambition et se dit bien installé dans la capitale.


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Août 2012 à 12:12 | | 0 commentaire(s)|

Lavezzi a préféré le PSG à City et évoque sa relation avec Ibrahimovic
Première recrue estivale du Paris Saint-Germain, Ezequiel Lavezzi n’a pas été le plus médiatisé des renforts franciliens. Homme plutôt discret sur le terrain et en-dehors, l’Argentin préfère mettre toute sa fougue sur le rectangle vert. Et visiblement, l’ancienne star de Naples ne regrette pas d’être venue dans la capitale. « Pour moi, personnellement, avoir signé à Paris est un beau défi. C’est un club où on vient aujourd’hui pour remporter des titres. C’est ça, le projet à court terme : gagner des trophées importants, dont la Ligue des champions », a-t-il déclaré à L’Équipe.

Une motivation qui ravira les supporters rouge-et-bleu. Tout comme lorsque le nº 11 parisien explique pourquoi il a décidé de snober Manchester City. « Quand deux clubs se montrent aussi ambitieux l’un que l’autre, qu’est-ce qui va faire la différence ? La ville où tu vas vivre. C’est ce critère qui m’a fait choisir Paris. Pour la vie en dehors du foot, je pense que Manchester n’a rien à voir avec Paris… Je suis déjà bien installé ici, dans une maison à Neuilly-sur-Seine. »

Positionné sur le flanc gauche de l’attaque francilienne, Lavezzi naviguera certainement de part et d’autre des ailes. Un atout redoutable face aux défenses adverses. « Je n’ai pas un couloir de prédilection. Du moment que je suis sur un côté, je me sens bien. Lors de la fin de mon passage à Naples, je jouais toujours à gauche, mais il m’arrivait de disputer des matches importants à droite. Parfois, l’entraîneur tenait compte des spécificités de l’adversaire pour choisir sur quel côté il m’alignerait. Depuis le début de la préparation, Carlo Ancelotti m’a souvent posté à gauche. Mais peu importe. S’il veut me mettre un jour à droite, pas de problème. Mon style de jeu, c’est la liberté. Mais c’est une liberté que j’utilise toujours pour essayer d’être utile à l’équipe. Jusqu’à preuve du contraire, le foot se joue à onze et vous ne pouvez pas négliger cette réalité collective. »

Enfin, si sa présence étoffe considérablement l’entrejeu du PSG jusque-là dépendant de Nenê, Ménez et Pastore, Lavezzi parviendra-t-il, à l’instar de ses coéquipiers, à s’entendre avec Zlatan Ibrahimovic ? « Savoir s’il aime avoir le ballon dans les pieds ou plutôt dans l’espace, ce sont des choses que tu découvres naturellement au fil des entraînements et des matches. Quelque part, notre relation est instinctive. Ce genre de coéquipier te facilite le jeu. Mais lui comme moi, on fait partie de ces recrues qui doivent d’abord penser à s’adapter à ceux qui jouaient ici avant nous. » Vivement samedi et ce match face à Lorient.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image