leral.net | S'informer en temps réel

LdC : Chelsea, c’est la bérézina !

Après la claque reçue à Turin (3-0), Chelsea a la gueule de bois. En passe de battre un triste record, les Blues semblent même sur le point de perdre leur coach.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Novembre 2012 à 08:23 | | 0 commentaire(s)|

LdC : Chelsea, c’est la bérézina !

Di Matteo parle de la défaite et de son avenir par Foot_Mercato
Ce matin, l’Italie se réveille avec un large sourire. Après la leçon de football infligée par la Juventus à Chelsea (3-0), la Botte ne cache en effet pas sa joie de voir l’un de ses représentants corriger de la sorte le tenant du titre. « Juve Juve Juve », s’exclame ainsi la Gazzetta dello Sport tandis que le quotidien turinois Tuttosport s’essaye à l’anglais avec un « Juvery good ». Sans parler du Corriere dello Sport qui y va tout en retenue : « La Juve, tu es énorme ». Mais si nos voisins transalpins rient, de l’autre côté de la Manche, c’est la soupe à la grimace.

Balayés par la Vieille Dame, les Blues ont affiché un pâle visage. Opérant par intermittence en attaque et débordés sur le pan défensif (un seul véritable milieu récupérateur, absence de repli défensif des attaquants), les Londoniens ont failli collectivement. Résultat : à une journée de la fin de la phase de poules, le tenant du titre se retrouve à deux points de la seconde place synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Il faudra donc un sacré concours de circonstances (victoire contre Nordsjælland et défaite obligatoire de la Juve au Shakhtar) pour que Chelsea ne devienne pas le premier tenant du titre à être éliminé dès les phases de poules.

Mais pour la presse anglaise, l’issue ne fait malheureusement pas de doute. « La fin », titre d’ailleurs le Sun. Et si le pessimisme règne au pays de Sa Majesté, que dire sur le moral de Roberto Di Matteo ? Encensé après avoir mené les Blues au sacre continental en mai dernier, l’Italien est aujourd’hui annoncé tout proche de la sortie. « Juve 3 Chelsea 0 le futur des tenants du titre n’est plus dans leurs mains, RDM proche de la sortie et la controverse Shakhtar n’a pas aidé. RDM : Rafa’s Da Man (Rafael Benitez est l’homme (de la situation) », s’emporte le Daily Mail. De son côté, Skysports se contente d’un « Partant ? » plus sobre, mais qui en dit long lui aussi.

« Je suis responsable des résultats positifs et négatifs. C’est mon job ». Interrogé hier, Di Matteo a accepté bien volontiers de porter l’échec des siens sur ses épaules. Et aujourd’hui, il semble impossible de le voir passer. L’hiver. Quasiment sorti de la Ligue des Champions, distancé en Premier League, Chelsea traverse une mauvaise passe. Autant d’arguments qui serviront comme prétexte facile à Abramovich pour évincer un coach qu’il a maintenu plus par respect suite au titre européen décroché que par conviction. Reste maintenant à savoir si le match de ce week-end contre Manchester City sera le baroud d’honneur de Di Matteo.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image