leral.net | S'informer en temps réel

Le 4 avril 2015 sera célébré par une prise d'armes : Un effet collatéral du verdict du procès Karim Wade ?

A moins d'une semaine du délibéré du procès Karim Wade dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis, Dakar est sous haute tension. Les libéraux se préparent à l'affrontement, les apéristes annoncent la riposte et les autorités policières bunkérisent la capitale. Mais, tout porte à croire que la bunkérisation sera effective avant et après le verdict du procès au vu de la mesure prise par le chef de l'Etat de célébrer la fête de l'Indépendance par une prise d'armes.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Mars 2015 à 09:02 | | 11 commentaire(s)|

Le 4 avril 2015 sera célébré par une prise d'armes : Un effet collatéral du verdict du procès Karim Wade ?
Le Populaire rappelle que si, en 2012, en raison de la proximité des élections dont le deuxième tour s’était tenu le 25 mars et parce qu’il venait fraîchement d’arriver au pouvoir Macky Sall avait marqué son premier 4 avril par une prise d’armes à la place de l’Indépendance, tel n’avait pas été le cas en 2013 et 2014, car les célébrations des deux dernières fêtes du 4 avril se sont déroulées en grande pompe sur le boulevard Général De Gaulle. C’était alors des défilés militaires de grande envergure avec quasiment à chaque fois près de 5000 hommes et du grand matériel militaire mobilisé. Mais, cette année, c’est justement une cérémonie de prise d’armes qui est prévue à la place de l’Indépendance. Et c’est la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) qui en a fait l’annonce dans un communiqué, hier. La prise d’arme sera présidée par le Président Macky Sall. A noter que pour le 55e anniversaire de l’accession de Sénégal à la souveraineté internationale, le thème choisi par l’Armée est : « La formation dans les forces de défense et sécurité : focus sur les écoles ». Pour dire que les écoles et centres de formation militaire et paramilitaires seront à l’honneur.

Il faut noter cependant qu’aucune raison n’est avancée par les autorités politiques pour justifier la cérémonie de prise d’armes à la place d’un défilé civil et militaire comme d’usage. Mais, rapporte le journal, les langues pendues qui pullulent dans les allées du pouvoir ne manquent pas de trouver une relation de cause à effet entre l’affaire du verdict du procès Karim Wade et ce choix de prise d’armes pour célébrer la fête de l’Indépendance. Juste 12 jours séparent en effet les deux événements : verdict le 23 mars et fête de l’indépendance le 4 avril. Et, selon les sources de nos confrères, le fer sera toujours assez chaud pour que certains sbires et autres sicaires du Pds veuillent tenter, en cas de grande manifestation de célébration de l’Indépendance, de mettre en œuvre leur projet subversif. Pour ne leur donner aucune chance, disent-elles, il a été préféré une cérémonie de prise d’armes hyper sécurisée à la place de l’Indépendance. Le cœur de Dakar sera ainsi bunkérisé.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image