leral.net | S'informer en temps réel

Le COUD croule sous le poids de la dette, le DG Cheikh Oumar Hann, recrute 45 de ses parents

Alors qu’une partie de l’opinion publique épilogue encore sur le rapport accablant de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption((OFNAC) contre le Directeur général du Centre des oeuvres universitaires de Dakar(COUD), Cheikh Oumar Hann, voilà que ce dernier fait, encore, parler de lui. Dakar7 appris de sources dignes de foi, que Oumar Hann a procédé le jeudi 7 septembre 2017, au recrutement de 75 agents dont les 45 sont ses « parents » de Ndioum, dont il est le maire. Les 30 autres agents sont répartis entre les chefs de service et les syndicats.


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Septembre 2017 à 17:02 | | 0 commentaire(s)|

Le COUD croule sous le poids de la dette, le DG Cheikh Oumar Hann, recrute 45 de ses parents
Ces 75 nouvelles recrues viennent s’ajouter aux 1000 agents permanents et plus de 2000 agents temporaires que compte le COUD. Une situation qui préoccupent certains employés du COUD, qui se demandent si le service pourra économiquement supporter toutes ces charges dans un contexte économique morose.

« Actuellement avec l’autonomisation des centres régionaux des oeuvres universitaires tel que Thiès, Ziguinchor et Bambey, les 75 agents, qui étaient détachés dans ces services, se sont vus remplacer avant même que les nouveaux directeurs ne prennent fonction. Le COUD traîne une ardoise dette de plus de 10 milliards et a des problèmes pour payer ses agents », confient nos sources.

De plus, ces recrutements interviennent à la veille du départ de Oumar Hann du COUD. Car, selon nos sources, le maire de Ndioum, élu député, devrait rejoindre l’Assemblée nationale.

Mais du côté de la Direction du COUD, on nie en bloc ces accusations. Contacté par Dakar7, Cheikh Fall, le chargé des affaires juridiques du COUD, parle de « surenchère ». « Vous savez dans ce contexte politique, les gens racontent du n’importe quoi pour occuper le poste du DG du COUD », dit M. Fall. Qui ajoute: « Même si cette information était vraie (ndlr: recrutement de 75 agents), le code du travail donne au Dg le pouvoir de recruter des agents pour le bon fonctionnement du service. »

S’agissant de la créance du COUD, le chargé des affaires juridiques déclare qu’elle date de 2001-2012 et que le montant est inférieur aux 10 milliards F Cfa annoncés. Toutefois, il n’a pas donné le chiffre exact. « Avec 120 000 étudiants à l’UCAD, il est normal que le budget augmente. Je peux même dire que le COUD est en sous-effectif par rapport aux besoins du COUD », dit M. Fall.



Dakar7.com










Hebergeur d'image