Leral.net | S'informer en temps réel

Le Consul Général du Sénégal à Milan, un exemple de rigueur et de transparence

Rédigé par ( Les News ) le 27 Août 2013 à 14:08 | Lu 728 fois

Depuis son arrivée à la tête du Consulat Général de la République du Sénégal à Milan, le Consul Général, Monsieur Moukhtar Kouyaté et son équipe ne cessent de faire l’objet d’attaques injustifiée dans les journaux sénégalais. Ces attaquent proviennent souvent d’agents/intermédiares véreux qui se sont enrichis sur le dos de nos compatriotes vivant dans la Péninsule italienne en profitant pendant plusieurs années de leur ignorance et /ou leur analphabétisme. Ces agents/intermédiares étaient tellement ancrés dans le système consulaire que certains compatriotes avaient du mal à croire que ces derniers n’étaient pas des fonctionnaires du Consulat après qu’ils aient étaient mis hors état de nuire.


Le travail que le Consul Général est entrain de faire est à saluer. C’est un travail qui demande beaucoup de courage et de cohérence. Tout sénégalais soucieux d’équité et de transparence doit se rendre compte des changements en cours au niveau du Consulat.
Nous avons vu comment le Consul Général est parvenu à mettre les associations sénégalaises d’Italie en réseau avec ses courriels fréquents (au moins hebdomadaires); combien il est simple et disponible (la porte de son bureau est toujours ouverte et le numéro de son téléphone portable est à la portée de tout le monde).
Avec le système de rendez vous qu’il a instauré (sur la base de l’ordre d’arrivée des demandes de RV de la part des responsables des Associations, les vendredi sont reservés aux Associations – du lundi au jeudi ils peuvent recevoir 100 personnes/jour) pour le dépôt et/ou le renouvellement des passeports, il donne l’opportunité aux membres des associations d’épargner de l’argent et du temps en effectuant un voyage de groupe aller et retour à Milan en louant un Pullman plutôt que de voyager en train qui coûte excéssivement cher. Ce système de RV a l’avantage de permettre aux responsables respectifs des associations d’informer et d’assister en amont gratuitement compatriotes members et demandeurs de services consulaires et de faciliter ainsi le travail des agents consulaires, mais surtout d’inciter les compatriotes à se réunir et à se concerter.
Pendant mes nombreux déplacements à Milan, j’ai pu constater le rythme de travail des agents consulaires, mais surtout leur abnégation et leur patience dans la prestation de services à des compatriotes souvent intolérants et pressés.
Le Consulat du Sénégal à Milan, en raison de la mentalité du type de sénégalais demandeur de services, n’est pas facile à gérer et il faudra plusieurs années pour faire comprendre à certains, les principes fondamentaux de l’Etat de droit.
Quelqu’un a écrit il y a quelques jours dans les colonnes d’un quotidien sénégalais en ligne que le “Consulat Général du Sénégal à Milan ne respecte pas les normes de sécurité du pays d’accueil”. Mais à mon avis, là n’est pas le problème de fonds: le problème de fonds est de faire en sorte que le sénégalais parvienne à respecter les institutions (aussi bien italiennes que sénégalaise) et les personnes qui les incarnent. Les personnes qui se rendent souvent au Consulat peuvent constater eux mêmes le manque de discipline qui sévit dans l’enceinte du Consulat et aux alentours. Ceux qui connaissent bien la Lombardie, surtout en ces temps qui courrent peuvent imaginer les difficultés que les Autorités sénégalaises ont ou pourraient avoir si un demain elles veulent louer ou acheter des bureaux ailleurs à Milan.
En tout cas le combat que le Consul Général du Sénégal à Milan, Moukhtar Kouyaté est entrain de mener est semblable au combat que le maire de Dakar, Khalifa Sall (que je salue) est entrain de mener avec les marchands ambulants. C’est un combat difficile mais qui contribuera sans doute tôt ou tard à l’émergence du nouveau type de sénégalais.

Dr Elhadji Moustapha (Trieste - Italie)