leral.net | S'informer en temps réel

Le Consul, l’alcool et nous…Macky Sall savait ! Par Hélène Della Chaupin


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Juillet 2015 à 16:13 | | 96 commentaire(s)|



Le Consul buvait. Ce n’était un secret pour personne. Et tout le monde savait que le jeune Consul de Marseille buvait. Tamsir n’avait pas de problème avec l’alcool auquel il ne pouvait plus faire face. L’alcool était son problème. Le liquide prohibé l’a petit à petit envahi avant qu’il n’en devienne complètement dépendant. Son arrivée à Paris où il était venu étudier comme plusieurs jeunes étudiants libéraux au lendemain de l’alternance de 2000 n’a pas facilité les choses pour lui. Inscrit à l’Université, notre Consul bien-aimé n’aura pas le temps de terminer ses études. L’éloignement du pays natal n’aidant pas, les péripéties d’une nouvelle vie libertine occidentale faite l’ont vite rattrapé.

Dans la classe politique sénégalaise en région parisienne, nous l’avions tous vu depuis plus de 10 ans s’enfoncer et se défoncer dans l’alcool. Nous l’avions compris et parfois assisté, la tristesse dans l’âme, même lorsqu’il nous abreuvait d’injures lors de nos réunions politiques en France. C’est le même constat désastreux qui prévaut à Marseille depuis qu’il y est nommé Consul. Dans ses moments d’ivresse, Tamsir devenait méconnaissable et n’épargnait personne. En de pareilles circonstances, il pouvait devenir ingérable très violent. Celui que Macky Sall a nommé Consul à Marseille était un jeune étudiant sans aucune qualification ni expérience professionnelle significative connue en France. Un "incasable". Voilà ce qu’était Tamsir. Et tout ça, Macky SALL le savait !

C’est dans l’alcoolisme, l’ivresse et l’exubérance totale que Tamsir Faye a accompagné et soutenu l’époux de l’actuelle première dame. Mareme Faye Sall, une première dame elle-même très peu ouverte aux savoirs, à la culture et au savoir être que requiert son rang. Contrairement à ce qui se dit, Tamsir n’est ni le frère de Marième Faye Sall ni son cousin proche ou cousin lointain. Il était son « beuk neek », son homme à tout faire y compris dans ses envolées ivresques. Pour lui témoigner sa fidélité et sa loyauté en toute circonstance, Tamsir choisira d’estampiller pour toujours sur l’acte de naissance de sa seule et unique fille née en France le prénom de l’actuelle première dame du Sénégal, Marième Faye.

Ancien coursier du temps des vaches maigres devenu la « dame de compagnie » de Marième Faye en France par la grâce du pouvoir présidentiel, le jeune consul roucoulait et roucouler dans les stations de métro lorsqu’il avait perdu tous les avantages liés à son statut d’étudiant, faute d’études. Cette nouvelle qui semble ébranler la République toute entière ne surprend personne de tous ceux qui l’ont connu en France. C’est plutôt le constat d’une certaine manifestation de solidarité diplomatique ubuesque, digne d’un cirque grotesque, qui nous surprend. Les amitiés nouvelles sont parfois ingrates et trompeuses. La diplomatie est une affaire trop sérieuse pour la soumettre au prêt-à-penser d’une première dame elle-même inculte.

Au delà de cette affaire, c’est tout le clientélisme politique et le manque de sérieux qui prévalent dans les nominations au détriment des compétences, y compris pour certains postes à profil très sensibles, que l’affaire Tamsir vient révéler. Pour un gouvernement incapable qui prône la sobriété, la diplomatie sénégalaise sous Macky Sall est bien dans tout son état d’ ébriété. En plus, cette affaire est loin d’être réglée. Car si Tamsir est souvent ivre comme un Polonais, son adjoint actuel, ancien vendeur de produits exotiques et d’alcool de la rue de Bagne du 1er arrondissement de Marseille, chargé d’assurer l’intérim, lui boit comme un trou. A ce rythme, c’est toute la République entière qui va s’enivrer et tituber sous l’ère Macky SALL !

Madame Helene Della CHAUPIN
djiwoba@yahoo.fr






Hebergeur d'image