leral.net | S'informer en temps réel

Le Culte du Travail, chemin du Véritable Développement

« On ne peut être en retard si on est dans l’infini » selon Blaise Pascal. Si on adapte cette pensée à notre contexte sénégalais du moment, l’on pourrait dire : « On ne peut et on a pas le droit d’être en retard ou même d’être absent, quand on est sur le chemin du développement véritable ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Août 2012 à 16:52 | | 3 commentaire(s)|

Le Culte du Travail, chemin du Véritable Développement
L’Homme et le Temps, deux ressources indispensables pour l’accomplissement de tout projet. Une gestion efficace de ces deux facteurs a valu aux plus grands de ce monde, un succès et une réussite totale. En effet, c’est parce qu’ils ont très tôt compris l’importance d’une ressource humaine dévouée et une utilisation efficiente du facteur Temps, dans la marche et la qualité du Travail, dans les entreprises, les organisations, l’administration ou les affaires. Ce n’est pas d’ailleurs par suffisance que les américains disent : « Time is money !». Le secret de leur hégémonie économique sur l’échiquier mondial réside sans doute dans ce slogan.

Au Sénégal (et ailleurs surement), le retard et l’absentéisme en milieu scolaire, chez les salariés, ou chez des citoyens tout court, sont devenus par habitude et par la force des choses, ce qu’on pourrait appeler en toute sympathie, « une Réalité Sénégalaise ».
D’ailleurs, plus qu’une « réalité sénégalaise », cette « lacune » est devenue une norme. En effet, qui d’entre nous n’a jamais été en retard à l’école, au travail ou simplement à un rendez-vous ? Personne ! Nous sommes tous habitués des faits. Il est vrai qu’il y a des facteurs aggravants du phénomène. Nous pouvons énumérer parmi ceux –là, le manque de transport ou les embouteillages…!!! Il est vrai que parfois, cela devient un véritable supplice pour certains contraints de quitter la banlieue proche ou lointaine, pour rallier le centre-ville où sont concentrés presque tous les services de l’Administration.

Mais ne serait-il pas paradoxal de s’enliser voire s’accommoder ad vitam aeternam de cette irrégularité dans notre fonctionnement quand on aspire à l’essor et au changement? Force est de répondre par l’affirmative car nul ne saurait vouloir une chose et son contraire. Aujourd’hui, nous voulons à cette époque, être cités dans le concert des Nations Prospères et cela ne saurait tomber du ciel.

Les pays les plus développés l’ont été par la force du travail, ce qui suppose une assiduité et une discipline dans tout ce que nous faisons, dans tous les domaines de notre vie. Il n’y a pas de miracle et comme disait l’autre : « Seul le travail paie ». Une maxime simple mais une belle leçon de vie.

La mesure prise dernièrement par le Président de la République, lors du Conseil des ministres de Diourbel, de sévir contre les retards et les absences dans l’Administration est fort louable. En réalité, le Chef de l’Etat n’a fait que porter un doigt sur un mal que nous connaissons tous et que nous entretenons tous. Les causes qui pourraient justifier nos retards et absences sont nombreuses et relatives mais ce comportement dénote une incapacité à gérer notre Temps. Nous sommes souvent en retard ou absent, ce qui nous fait souvent remettre à plus tard ou au lendemain ce que nous aurions pu faire aujourd’hui. La lenteur dans l’administration sénégalaise est plus qu’inquiétante. Des mesures s’imposent !!!

Il est donc nécessaire et opportun d’exhorter à une prise de conscience individuelle et collective sur la nécessité de respecter le travail et par la même, mériter le salaire. Le respect et l’application effective du quantum horaire dans l’Administration ne peut qu’impacter positivement dans notre processus de développement (Les schémas d’économistes et statisticiens le prouvent bien).

L’espoir est toujours permis d’avoir un « Sénégal Meilleur », mais cette amélioration de notre système ne peut intervenir que par une réelle volonté de changement et cela passe forcément par une révision des mentalités et des comportements. Sachons transformer ce « Laxisme Sunugalien» qui nous caractérise souvent en énergie combattive pour atteindre nos objectifs de développement à tous points de vue.
Nous y sommes presque, pour ce faire, nous devons tuer cette grosse bête, cette «Afro-pessimisme » ou devrait-on dire « Sénégalo-pessimisme », qui sommeille en nous et qui veut que nous baissions les bras et qui veut nous convaincre que tout est perdu pour nous sous les tropiques.

Nous y sommes presque, juste un petit effort et la réussite est au bout du chemin pour qui s’efforce d’aller de l’avant…
Le Culte du travail et seulement du travail bien fait et à temps, un devoir pour chacun de Nous !!!



Ramatoulaye Ba dite Dahila
APR/Section Grand-Yoff
Ramaba947@gmail.com



1.Posté par Goor le 02/08/2012 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Mme, merci il est temps

2.Posté par kharagne le 03/08/2012 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Mme. La théorie est bonne. Cependant, il faut d'abord poser la question à ton mentor: comment pour un gouvernement mis en place depuis 4 mois, ,ils se permettent d'aller en congé?
1. le droit au congé sauf erreur est acquis après 12 mois de présence effectif
2. Le moment est mal choisi, notre pays fait face à cette période aux inondations, aux coupures d'électricité, à une mauvaise distribution des semence etc
3. il arrêter de singer les Français qui prennent systématiquement leurs congés en Août

la théorie c'est bien, le pragmatisme c'est mieux!
wa salam

3.Posté par L'AFRICAIN le 03/08/2012 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mme je pense que votre mentor et son gouvernement vont faire de cette pensée la leur, et combattre leur fainéantise.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image