leral.net | S'informer en temps réel

Le Dr Abdoul Aziz Kassé aux femmes qui fument : "Le danger lié à l'exposition de la cigarette peut modifier les règles, entraîner des ménopauses précoces"

Les dangers liés au tabagisme chez la femme ont pour noms : avortements, accouchements prématurés, modification de règles, ménopauses précoces ainsi que le cancer du col de l’utérus. En effet, plus de 600 000 femmes dans le monde sont atteintes du cancer du col de l’utérus, en raison, pour la majorité, des risques liés à l’exposition de la fumée.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Octobre 2015 à 14:28 | | 0 commentaire(s)|

Dr Abdoul Aziz Kassé, enseignant à l’Institut de cancer de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, parle des méfaits de la cigarette surtout chez la femme. Par ailleurs président de la Ligue sénégalaise contre le tabac, il atteste que le phénomène est beaucoup plus grave que chez la femme que chez l’homme.

Et pourtant, la pratique est aujourd’hui un effet de mode. Les femmes s’adonnent de plus en plus à la cigarette. « Le danger lié à l’exposition de la cigarette peut modifier les règles, entraîner des ménopauses précoces. Il peut aussi diminuer la fécondité, c’est-à-dire qu’il peut augmenter la difficulté à procréer », informe le médecin. Selon lui, l’effet du tabac entraîne des avortements et accouchements prématurés chez les femmes en état de grossesse. Il peut même entraîner la mort du fœtus pendant la grossesse.

A en croire l’enseignant de l’Institut de cancer de l’Ucad, la majorité des cas de cancer du col de l’utérus est l’effet du tabagisme. Poursuivant, il renseigne que le cancer du col de l’utérus, dans le monde, atteint 600 000 femmes. Comme par hasard, signale-t-il, c’est exactement le même chiffre de décès rencontré. « Le tabagisme passif tue, c’est-à-dire le tabagisme des autres tue 600 000 personnes chaque année. Cela doit être une motivation particulière pour protéger les non-fumeurs. Quand on essaie de lutter contre le cancer, une seule mesure ne suffira pas. Il faudra un ensemble de mesures pour agresser les différents facteurs de risques et les différentes variétés de cancer, si on veut que la lutte soit efficace », a déclaré M. Kassé.

Le président de la Ligue sénégalaise contre le tabac plaide donc pour l’implantation des centres de dépistages pérennes. Et de préciser que même dans les fumées domestiques comme celui dégagé par l’encens, il réside un danger.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image