leral.net | S'informer en temps réel

Le FC Nantes peut aussi compter sur son Ibrahimovic !

Si le PSG peut compter sur Zlatan Ibrahimovic pour truster la première place du classement de L1, le FC Nantes peut se targuer d’avoir en son sein, un redoutable buteur en la personne de Filip Djordjevic. Pourtant, tout n’a pas toujours été rose pour l’attaquant serbe.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Octobre 2012 à 10:18 | | 0 commentaire(s)|

Le FC Nantes peut aussi compter sur son Ibrahimovic !
Il y a cinq ans, Filip Djordjevic débarquait au FC Nantes dans un relatif anonymat contre 1,5 M€. Loin d’être le buteur tant espéré, l’ancien international serbe a enchainé bonnes prestations et moments de doutes interminables. Pourtant, depuis le début de la saison, Djordjevic marche sur l’eau et navigue sur des bases incroyables. En 12 matches, il a marqué la bagatelle de 12 buts, avec un but inscrit toutes les 89 minutes, soit à 8 minutes, près le rendement d’un Zlatan Ibrahimovic. Rien d’étonnant à le voir remporter le trophée du meilleur joueur de L2 pour le mois de septembre.

Interrogé par 20 Minutes, l’attaquant serbe de 25 ans n’ose bien évidemment pas la comparaison avec le géant suédois, mais se dit ravi d’une réussite inédite dans sa carrière. « Je suis très content, j’essaie de continuer de bosser, d’être rigoureux dans les efforts. J’ai connu des périodes comme ça en jeunes, quand j’étais en Serbie, mais jamais à ce niveau. Je ne sais pas si je suis le Zlatan de L2… C’est vous qui le dites, ce n’est pas moi. Pour le moment, je suis en pleine réussite, et j’espère que ça va durer, que je ne vais pas tomber dans un creux et ne plus marquer pendant un mois. »

Grâce à son buteur, qui a terrassé à lui seul l’ogre monégasque samedi (0-2), le FC Nantes a retrouvé les sommets de la Ligue 2 et peut désormais espérer retrouver l’élite après 4 saisons passées de purgatoire. S’il est encore prématuré de parler de retour en L1, Waldemar Kita savoure l’instant présent et se réjouit d’avoir conservé Djordjevic, un joueur qu’il apprécie tout particulièrement. « Yes, mon ‘’fifi’’ je l’adore ! C’est notre Zlatan Ibrahimovic à nous ! J’étais allé le chercher il y a quatre ans à l’Étoile Rouge de Belgrade. Il était avec l’équipe des Espoirs serbes. Il m’avait coûté cher, mais j’avais confiance en lui. Aujourd’hui, je ne regrette pas », a expliqué le président nantais dans les colonnes de France Football. Une belle revanche pour un attaquant rarement épargné par les supporters qui ont longtemps critiqué sa lenteur, son inconstance et son manque de réalisme.

Sébastien DENIS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image