leral.net | S'informer en temps réel

Le FPDR : "La situation des pèlerins bloqués à Dakar est insupportable, il faut agir"

Au chevet des pèlerins, candidats au pèlerinage à la Mecque qui sont bloqués au hangar de l’aéroport international de Dakar, le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), Oumar Sarr et ses camarades ont trouvé la situation insupportable et ont tenu à indiquer la voie à suivre pour les réhabiliter.


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Septembre 2015 à 19:44 | | 8 commentaire(s)|

Dans un communiqué, Mamadou Diop Decroix et ses camarades somme l’Etat «de donner une indemnité subséquente à tous les pèlerins du fait de leur séjour prolongé et imprévu à cause d’un manque de professionnalisme avéré, de prendre en charge totalement les pèlerins malades et d’indemniser tous les pèlerins décédés notamment du fait des conditions matérielles et psychologiques insupportables.

Dans le texte, le FPDR estime qu’il faut situer les responsabilités collectives et individuelles et transporter immédiatement les pèlerins à la Mecque.

Le FPDR qui a tenu à les écouter longuement a compris que ce sont des sénégalais régulièrement inscrits dans la commission officielle du commissariat général du pèlerinage qui ont été victimes de l’amateurisme de l’Etat cette année encore.

Le Front estime que cette situation est inacceptable pour les pèlerins. Trop, c’est trop. Laisser 200 personnes à l’aéroport dans des conditions inhumaines sans les rencontrer, sans leur proposer des solutions immédiates relève de l’irresponsabilité. Les affaires d’Etat ne sauraient se gérer dans la légèreté. La responsabilité du gouvernement est totalement engagée.

Et d’indiquer que les pèlerins se sont rappelés avec la délégation, les mesures efficaces qui ont étaient prises en 2009 par le Président Abdoulaye WADE lorsque quelques voyagistes privés avaient des difficultés pour acheminer les derniers pèlerins sur Médine.

Selon cette opposition, le Président WADE avait les avait logés dans un hôtel de la place et leur avait octroyé, chacun, un appui de 300 000 Francs, avant d’intervenir auprès de Sa Majesté, le Roi d’Arabie Saoudite pour rendre possible leur pèlerinage.






Hebergeur d'image