leral.net | S'informer en temps réel

Le Grand Flop du 14 octobre. Les Sénégalais reconnaissent les imposteurs ( Marvel )

La fameuse manifestation annoncée depuis des semaines et des semaines par ce que le Sénégal compte principalement comme opposition, et une frange de ceux qui se classent dans la société civile, a finalement eu lieu ce Vendredi 14 Octobre 2016. La manifestation a été autorisée comme il se devrait pour toute manifestation.


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Octobre 2016 à 19:09 | | 34 commentaire(s)|

A partir des déclarations d’intentions des uns et des autres avant la date, et d’après les images et vidéos des manifestations du 14 octobre, voici ce que l’on a pu répertorier comme partis, coalitions politiques, mouvements en présence. Mais je pense être encore loin de l’exhaustivité.

** Le PDS, le parti le plus habitué aux Mega-Meetings. Aidé par les appels à la mobilisation de Karim Wade et Abdoulaye Wade depuis Doha et Versailles
** Idrissa Seck et le REWMI
** Fédération Nationale des Cadres Libéraux
** Pape Diop et le Bokk Guiss Guiss
** Une frange de la coalition And Defaar Senegal sous la houlette de Barthelemy Dias
** Abdoulaye Baldé (UCS)
** Pasteef de Sonko
** AJ PADS de Décroix
** TEKKI de Mamadou Lamine Diallo
** Coalition Wallou Sénégal
** Coalition Eutou Askan Wi
** Coalition Antou Sénégal
** Coalition Artou Sénégal
** Coalition Manko Wattu Senegal
** ACT de Abdoul Mbaye
** MOM sa Reew de Malick Noel Seck
** Kaar Leneen de Amsatou Sow Sidibé
** Mouvement tout va mal
** Yoonou Askan Wi de Madieye Mbodj
** Jubanti Senegal de Mouth Bane
** CIIS de Malick Ndiaye
** COS/M23 de Abdourahmane Sow
** Probablement d’autres mouvements citoyens ou politiques actifs au Sénégal
** Quelques mouvements de la Diaspora


Il manque probablement plusieurs autres partis ou mouvements que je n’ai pas listés, mais qui étaient partie prenante à la manifestation. D’autres avaient par contre annoncé leur non-participation aux manifestations, tels que Aliou Sow, Souleymane Ndéné Ndiaye.

Tout était donc bien parti pour que ces manifestations annoncées au Sénégal et dans la diaspora rassemblent des millions de personnes, compte tenu des semaines de préparation depuis la programmation de ladite manifestation, compte tenu de l’envergure supposée des acteurs en question, compte tenu de l’appel des leaders à l’ensemble de leurs militants et des sénégalais lambda à participer massivement à la manifestation.

Plusieurs d’entre les personnalités et partis cités ci-dessus affirment à chaque occasion peser des millions d’adhérents, de sympathisants, d’électeurs, de souteneurs, ou affirment se massifier tous les jours.

A l’arrivée ce Vendredi 14 Octobre 2016, selon RFI et Jeune Afrique, ils étaient 3000 manifestants à Dakar qui regroupait l’ensemble des leaders de l’opposition dite significative, 4000 selon les organisateurs. Ils étaient une centaine à Kaolack.

Concernant la diaspora, selon les images publiées sur le web, ils étaient à peu près 20 personnes en Italie malgré la pluie, ils étaient près de 30 personnes à New York, à peu près le même nombre à Paris.

Pour être très large et prévoir les inconnues, arrondissons à 5000 le nombre de manifestants entre le Sénégal et le reste du monde.

Bien que le nombre de manifestants est loin d’être un indicateur du nombre de sceptiques vis-à-vis d’un régime, et non plus un indicateur de résultats de prochaines élections, il faut quand même reconnaitre ici la très grande déception du chiffre de 5000 manifestants sur les 14 millions que compte la planète.

Pourquoi un tel flop, malgré ce que les leaders eux-mêmes annonçaient ?

1° Je doute que 10 personnes parmi les 5000 manifestants puissent expliquer le motif exact ou le thème de la manifestation. Avant la manifestation, rien de concret et crédible n’a été avancé pour justifier la manifestation. En voyant les leaders des partis et mouvements, l’on donne 100 % raison à Mamour Cissé qui a surnommé cette coalition « Regroupement des Chassés du Pouvoir en colère contre Macky Sall »

2° La manifestation a semble-t-il été préparée comme l’on prépare des meetings politiques. Nous avons tous vu la majorité des manifestants qui arboraient des T-Shirt ou Pancartes qui n’avaient rien à voir avec les préoccupations des sénégalais, mais faisaient la promotion des leaders ou des partis politiques. C’était des T-Shirts et pancartes où étaient écrits : Karim Président - Malick Gakou Président - Grand Parti – Pasteef - ACT – Abdoul Mbaye le meilleur - etc..... C'était comme une salade de fruits pourris

Quelle idée quand même de prétexter marcher pour défendre le Sénégal, et venir en majorité arborer des T-Shirt qui font la publicité de partis et leaders politiques !!! Je disais que ce sont des nullards, ils le confirment très largement, et démontrent par la même occasion leur imposture. C’est très clair, ils n’en ont cure du Sénégal, chacun est là pour sa propre paroisse, ou pour combler une frustration.

Ils l’avaient déjà démontré à plusieurs reprises, comme il y’a un mois, en observant une minute de silence pour un prisonnier (paix en son âme) dont ils ignoraient encore tout, sauf tout simplement que sa mort pouvait être liée à l’administration sous le régime Macky Sall. Mais dans le même temps ils refusaient d’observer ne fusse que 10 secondes de silence pour d’illustres personnalités telles que l’épouse de Mamadou Dia, le Khalife Général des Khadr, Mbaye Jacques Diop, parce que victimes de mort naturelle. D’ailleurs, ont-ils pensé une seule fois faire une quête pour la famille du prisonnier décédé, comme ils l’ont fait pour Sonko qui les a roulés dans la farine ?

Franchement ce que ces imposteurs et guignols de leaders font aujourd’hui n'a rien à voir avec nos marches du temps de Wade. Lorsque nous manifestions, les populations et les participants savaient au moins la raison d’être de la manifestation, ils connaissaient le motif de chaque marche de protestation, tout le monde en connaissait le thème. Personnellement j’étais presque abonné à la Place de l’Obélisque ou Bourguiba ou ailleurs parce que j’en comprenais les motifs, et jusqu’à aujourd’hui je le fais lorsque j’en comprends le motif réel.

Avant, d’une manifestation à l’autre, les motifs pouvaient être : le tripatouillage de la constitution par des modifications déconsolidantes – le refus de la dévolution monarchique du pouvoir – les hausses des prix insoutenables – les coupures d’électricité – les manifestations de soutien à Jean Lefèvre Sénégal et ses semblables spoliés – Le troisième mandat – Etc….

Combien de kilomètres n’avons-nous pas marché, combien d’heures ne sommes-nous pas restés sous le soleil brulant, combien de lacrymogènes n’avons-nous humé, combien de matraques électriques ne nous sommes-nous pas pris – combien de coups n’avons-nous pas encaissés - et nous restions debout, plus déterminés que jamais ? Parce que à chaque fois la motivation du jour était claire, connue, partagée.

Mais ces guignols eux, ils ont d’abord décidé d’organiser une manifestation, avant d’essayer ensuite de trouver des motifs communs, et donc chacun y est allé de ses inepties : marche pour mettre fin à la dictature – marche anti Aliou Sall – marche anti Frank Timis rajouté sur le tard – marche pour récupérer 600 milliards calculés par des farfelus – marche pour Sonko le radié – marche contre les APE – marche pour la transparence des élections et la refonte du fichier électoral – marche pour la récupération des 300 milliards du pétrole – marche pour l’annulation des contrats sur le pétrole – marche pour un Sénégal fatigué – marche pour la liberté – marche pour les droits de l’homme - etc ….. Je crois même avoir entendu un égaré dire qu’il marche pour la libération de Karim Wade !!!!!!!

Probablement ils ont essayé de mettre du tout et n’importe quoi comme motif, afin que le maximum de sénégalais se retrouve dans l’un ou l’autre des dizaines de motifs qu’ils annoncent pour justifier leur manifestation. Au final, en lieu et place des millions de participants espérés, ils étaient 4 ou 5000 égarés. C’est donc rassurant, les sénégalais restent lucides devant des guignols.

Le jour J du 14 Octobre, sentant que le fameux rassemblement virait au flop historique, il fallait vite brouiller les cartes. Ils ont alors démarré par essayer de forcer le barrage de la police au coin de la RTS, sachant la réaction que cela allait entrainer, histoire de pouvoir ensuite prétexter après que la marche a été réprimée, alors qu'elle a été autorisée à juste titre.

C’est comme ce boxeur grande gueule qui découvre la carrure monstrueuse de son adversaire, et se met alors à courir aux 4 coins du ring pour chercher le forfait dès le 1er coup de sifflet de l’arbitre. Je dirais comme dans le hashtag qui circule, que le boxeur à la grande gueule a « pris-un-taxi-comme-abdoul-mbaye ».

Il n’est pas le seul d’ailleurs. Malick Ndiaye nèneu da fa kheum comme Abdou Mbaye a pris son taxi. Oumar Sarr est allé se cacher dans les toilettes de la RTS avant d’y être chassé. Sonko lakheutou parce que soi-disant blessé. Idy a vite disparu. Quand on fait du faux, cela se sent tout de suite.

Ceci est une nouvelle leçon donnée par le peuple sénégalais. Il se tait, laisse hurler ceux qui ont accès aux médias et au web. Mais ce peuple reste lucide face aux imposteurs, il se méfie aussi des frustrés.

Maintenant ils ont le temps d'aller préparer les preuves qu'ils disent détenir et qu'on ne voit jamais, d'acheter de meilleures calculatrices, pour le procès qui les attend pour certains.


MARVEL
marvel@hotmail.fr






Hebergeur d'image