leral.net | S'informer en temps réel

Le Groupe Emirates annonce des bénéfices pour la 25 ème année consécutive


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Mai 2013 à 09:48 | | 0 commentaire(s)|

Le Groupe Emirates annonce des bénéfices pour la 25 ème année consécutive
Le Groupe enregistre un bénéfice net de 845 millions de dollars US
• Plus forte augmentation de capacité de l’histoire de la compagnie aérienne, avec l’entrée en service de 34 nouveaux avions et le lancement de 10 nouvelles destinations
• Emirates franchit le cap des 39 millions de passagers transportés
• Emirates enregistre un bénéfice de 622 millions de dollars US
• Dnata, fournisseur de services aéroportuaires, enregistre un bénéfice de 223 millions de dollars US

Le groupe Emirates annonce sa 25e année consécutive de profits, avec une croissance globale qui permet à la compagnie de clôturer l’année en position de force, malgré le niveau élevé du prix du carburant et la morosité du contexte économique mondial. L’exercice 2012 du Groupe Emirates se termine également sur de bonnes performances en termes de capacités.
Annoncé dans le Rapport Annuel 2012-13 du Groupe, la compagnie a enregistré un bénéfice net de 845 millions de dollars US, en augmentation de 34% sur l’exercice précédent. Malgré les défis externes, le chiffre d’affaires du Groupe atteint 21,1 milliards de dollars US, en augmentation de 17 % sur les résultats de l’exercice précédent. Le solde de trésorerie a augmenté de 53 %, atteignant un actif de 7,3 milliards de dollars US.
« Une 25e année consécutive de profits, avec dans le même temps notre plus importante augmentation de capacité sur l’ensemble du réseau, constitue une réussite qui atteste de la solidité de nos marques et de notre leadership », souligne Son Altesse Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, président et directeur général du Groupe Emirates et de la compagnie Emirates.
« Au cours de l’exercice 2012-13, le Groupe a investi collectivement plus de 3,8 milliards de dollars US dans de nouveaux avions, produits et services, ainsi que dans des installations de manutention – outre le nouvel hôtel JW Marriott Marquis inauguré à Dubaï », précise Sheikh Ahmed. « Ces investissements se sont traduits par une base de clientèle élargie et par une visibilité plus grande de notre marque à l’échelle mondiale. Chaque Dirham gagné est stratégiquement réinvesti dans nos activités, et cette approche rigoureuse a permis au Groupe de maintenir une profitabilité forte et homogène malgré un contexte riche en défis. »
En dépit des difficultés du contexte opérationnel, le Groupe a continué d’investir et d’élargir ses effectifs qui se situent aujourd’hui à 68 000 personnes, soit une augmentation de 12 %.
Emirates a poursuivi son plan de croissance et, au cours de cet exercice, enregistré la plus forte augmentation de ses capacités en prenant livraison de 34 nouveaux avions, ce qui constitue une réussite emblématique pour la compagnie. Ces nouveaux appareils ont été financés en réunissant 7,8 milliards de dollars US – également une première dans ce domaine -, via différentes structures financières. Les capacités globales mesurées en ATKM (tonnes-kilomètres disponibles) ont augmenté de 5,5 milliards. Les autres augmentations significatives de capacité concernent le lancement de dix nouvelles destinations sur les six continents, l’expédition pour la première fois de plus de 2 millions de tonnes de fret, et le transport de 5,4 millions de passagers en plus par rapport à l’année précédente, soit la plus forte augmentation au cours d’un seul exercice financier.
Au cours de l’exercice 2012-13, la facture de carburant d’Emirates a augmenté de 15% par rapport à l’année précédente, atteignant 7,6 milliards de dollars US. Les charges d’exploitation totales ont augmenté de 16%, pour une augmentation du chiffre d’affaires de 17% sur l’année précédente.
« La gestion de taux de change volatiles, à laquelle s’est ajoutée une facture énergétique constamment élevée, a représenté 40% de nos dépenses totales et a nécessité une détermination sans faille », ajoute Sheikh Ahmed. « Malgré ces défis nous poursuivons notre croissance et nous restons profitables contrairement aux normes actuelles du secteur, dans la mesure où nous continuons de nous appuyer sur un modèle économique éprouvé, assorti d’une bonne analyse du marché. »

« En gardant le cap, notre stratégie de croissance a permis d’engranger des bénéfices importants au cours de cet exercice, qui a été notre meilleure année en termes de croissance de nos capacités », ajoute Sheikh Ahmed. « Le taux d’occupation des sièges au cours des trois dernières années a été de 80%, malgré une augmentation de capacité de 44 % pendant la même période, ce qui atteste clairement de la demande globale continue en faveur de notre produit. A noter également que notre capacité, mesurée en ATKM (tonnes-kilomètres disponibles), qui englobe les capacités passagers et fret, a franchi la barre des 40 milliards de tonnes-kilomètres, ce qui constitue une autre première pour Emirates. »
Soulignant la solidité de sa structure financière et la confiance des investisseurs, Emirates a réuni plus de 7,8 milliards de dollars US de financements nouveaux, pour assurer essentiellement l’expansion continue de sa flotte – un chiffre record pour la compagnie aérienne. Ce total impressionnant inclut 587,5 millions de dollars US de financement pour des A380 supplémentaires, avec des obligations sur le marché de la dette aux Etats-Unis, ce qui constitue une nouveauté qui n’était pas arrivée depuis de nombreuses années pour une compagnie aérienne non américaine.
Emirates a également émis un sukuk amorti sur douze ans, à hauteur de 1 milliard de dollars US, et a réuni 750 millions de dollars US dans le cadre d’obligations amortissables sur douze ans, alignées sur le cycle de paiement des avions. Ce financement comprend notamment 5,4 milliards de dollars US levés grâce au financement et aux contrats de location-exploitation.
« Nous entrons avec confiance dans le nouvel exercice, avec une vision claire du cap que nous nous sommes fixé. Nous savons parfaitement que la réussite dans ce secteur d’activité passe par une détermination absolue, et nous n’avons aucune gêne à affirmer que nous voulons être les meilleurs », ajoute Sheikh Ahmed. « Nous faisons le maximum pour offrir à nos clients une expérience sans équivalent, et les attentes de plus en plus fortes de notre clientèle vont de pair avec les objectifs tout aussi ambitieux que nous nous fixons. Avec l’aide de nos 68 000 collaborateurs qui constituent une force multiculturelle majeure, il ne fait guère de doute que le prochain exercice sera encore plus profitable que le précédent. »
Emirates a enregistré un chiffre d’affaires record de 19,9 milliards de dollars US, soit une croissance de 17% sur l’exercice 2011-12. Bien que le prix moyen du carburant n’ait pas connu de hausse l’année dernière, il est resté à un niveau élevé et a impacté les résultats d’Emirates, avec un bénéfice pour la compagnie de 622 millions de dollars US, représentant une augmentation de 52% sur l’exercice précédent.
Transportant le chiffre record de 39,4 millions de passagers (soit +16%), Emirates a consolidé son taux d’occupation, qui atteignant 80% est resté en ligne avec les résultats de l’exercice précédent. Avec l’augmentation de 18% de sa capacité ASKM (sièges-kilomètres disponibles), ces résultats soulignent l’envie des voyageurs de voler à bord de la flotte haut de gamme qu’Emirates met à leur disposition. Le rendement par passager est demeuré constant, avec 30,5 fils (8,3 cents US) de revenus par passager-kilomètre (RPK).
Le chiffre d’affaires généré par les six régions couvertes par Emirates demeure correctement équilibré, aucune des régions ne représentant plus de 30% de la totalité des revenus. L’Asie de l’Est et l’Australie restent les régions apportant la contribution la plus importante au chiffre d’affaires, avec 5,7 milliards de dollars US, en augmentation de 15% sur l’exercice 2011-12. L’Europe, en augmentation de 18% à 5,5 milliards de dollars US et les Amériques, en augmentation de 24% à hauteur de 2,3 milliards de dollars US, ont connu la croissance la plus significative, reflétant les nouvelles destinations mises en service et l’augmentation de la fréquence et des capacités dans ces régions.
Dans le reste du monde, Emirates a enregistré une forte augmentation de son chiffre d’affaires en Asie de l’Ouest et dans l’Océan indien, en augmentation de 13% à hauteur de 2,2 milliards de dollars US, dans la région du Golfe/Moyen-Orient, en augmentation de 13%, à hauteur de 71,9 milliards de dollars US, et en Afrique avec 1,8 milliards de dollars US, en augmentation de 10%.
Le facteur d’occupation Premium est demeuré fort, malgré l’incertitude financière globale. Le facteur Premium et global pour l’A380, véritable vaisseau-amiral de la compagnie, a enregistré les meilleures performances sur le réseau, mettant en lumière la demande continue des passagers pour ce produit.
Avec 198 appareils de plus en commande, pour une valeur supérieure à 71 milliards de dollars US, combinés à l’augmentation du trafic passagers de la compagnie dans le monde, Emirates devrait donc être en mesure de contribuer à une croissance économinique considérable dans les pays desservis.
Poursuivant son plan d’expansion, Emirates à pris livraison au cours de l’année de 34 nouveaux avions gros-porteurs, dont vingt Boeing 777-300, dix Airbus A380 et quatre Boeing 777 LRF, comparés aux vingt-deux appareils de l’année dernière. Avec l’élargissement de sa flotte, Emirates a lancé dix nouvelles destinations en 2012-13 – Ho Chi Minh City, Barcelone, Lisbonne, Arbil, Washington DC, Adelaïde, Lyon, Phuket, Varsovie et Alger.
Dans la perspective de l’exercice 2013-14, Emirates a ce jour annoncé la mise en œuvre de quatre nouvelles destinations : Haneda, Clark dans les Philippines, Stockholm et Milan-New York.
Pour l’exercice 2012-13, les nouvelles destinations de la compagnie avec ses A380 portaient sur Amsterdam, Melbourne, Singapour et Moscou, portant ainsi à 21 le nombre total de destinations desservies par l’A380. Un second A380 a été mis en service sur les liaisons Paris et New York existantes, avec désormais un double service A380. Deux des avions de la compagnie assurant une liaison vers Londres Heathrow ont également été remplacés par des A380. Les cinq vols quotidiens sont donc désormais assurés par des Airbus A380.
Mettant l’accent sur les points de contacts clients, Emirates a ouvert au cours de l’année trois nouveaux salons dédiés, notamment à Milan, et a inauguré son nouveau Hall A (Concourse A) Première Classe et Classe Affaires sur l’aéroport de Dubaï, l’un des plus grands dans le monde, portant à 35 le nombre total de salons Emirates. Le salon Classe Affaires existant dans le hall C (Concourse C) de l’aéroport de Dubaï a également été modernisé afin d’offrir aux passagers une expérience nouvelle.
Contrairement aux tendances actuelles du secteur, l’exercice 2012-13 aura été une bonne année pour Emirates SkyCargo qui, pour la première fois, a enregistré un chiffre d’affaires franchissant la barre des 2,8 milliards de dollars US, en hausse de 8% sur l’année précédente.
Le tonnage transporté par Emirates SkyCargo a augmenté de 16%, atteignant le chiffre remarquable de 2,1 millions de tonnes sur un marché du fret aérien en décroissance, soulignant ainsi l’aptitude de la compagnie à augmenter son chiffre d’affaires dans ce secteur, malgré la tendance actuelle. Le rendement du fret, mesuré en FTKM (fret par tonne-kilomètre) a en effet diminué cette année de 6 %.
Contribuant à hauteur de 15 % au chiffre d’affaires total d’Emirates, Emirates SkyCargo continue de jouer un rôle majeur dans les opérations d’expansion de la compagnie. Au terme de l’exercice financier, la flotte d’avions cargo d’Emirates SkyCargo comprenait dix appareils -huit en location opérationnelle et deux en location avec équipage.
Le pôle Destination and Leisure Management d’Emirates, incluant les hôtels, a enregistré un chiffre d’affaires de 125 millions de dollars US, en augmentation de 15 % sur l’année précédente. Ce développement positif a été étayé par l’ouverture fin 2012 de l’hôtel JW Marriott Marquis de Dubaï – le plus grand hôtel dans le monde.
Dans les 53 ans d’activité de Dnata, l’exercice 2012-13 aura été le meilleur à ce jour pour la compagnie de services aéroportuaires, après de solides résultats déjà enregistrés en 2011-12. Avec une augmentation de 15 % sur l’année précédente, le chiffre d’affaires de Dnata se situe à 6,6 milliards AED (1,8 milliard de dollars US). Globalement, Dnata a été en mesure d’améliorer le chiffre record de l’année précédente de 223 millions de dollars US. Plus de 46% de ce chiffre d’affaires sont générés par les activités internationales en pleine croissance de Dnata. Les chiffres de cette année prennent en compte les résultats complets de l’année pour Travel Republic, et ceux des nouvelles activités de services et de restauration liées à la joint venture Alpha LSG en Grande-Bretagne, entre Dnata et LSG Skychefs. Les résultats de cette joint venture sont reporté en termes de comptabilisation des capitaux propres, et les chiffres de l’année précédente ont été ajustés en conséquence aux fins de comparaison.
La croissance de Dnata à l’international s’est poursuivie avec l’adjonction de plusieurs nouvelles compagnies dans son portefeuille, dont l’acquisition de En Route International Ltd, un fournisseur en boulangerie et solutions de restauration conditionnées, un partenariat avec le spécialiste de la restauration de bord Newrest Group et Mentor Africa, et le développement du centre logistique de fret « Dnata City » d’une superficie de dix hectares, sur l’aéroport de Londres Heathrow, afin d’améliorer les services de fret.
Le chiffre d’affaires de Dnata généré par les opérations aéroportuaires a augmenté de 7%, à hauteur de 674 millions de dollars US, constituant sa principale source de revenus. Ce développement positif est essentiellement alimenté par la forte croissance du volume à Dubaï, et par diverses autres opérations de Dnata dans le monde.
Le chiffre d’affaires de Dnata provenant de la restauration de bord a représenté 383 millions de dollars US dans ses revenus totaux, en augmentation de 16%, ce qui représente près de 29 millions de repas mis en œuvre au cours de l’année.
La division de Dnata en charge de la manutention du fret a elle aussi enregistré une nette croissance, avec un chiffre d’affaires en hausse de 7%, se situant à 293 millions de dollars US, à mettre à l’actif de volumes d’affaires en rapide croissance sur l’aéroport World Central de Dubaï, et à l’expansion des activités de manutention sur l’aéroport international de Dubaï.
Pour l’année, les charges d’exploitation de Dnata ont augmenté de 17%, se situant à hauteur de 1,6 milliard de dollars US. Cette croissance est également influencée par l’intégration de la première année complète de Travel Republic.
Au 31 mars 2013, le Groupe employait 68 000 personnes dans plus de 80 sociétés, représentant au total plus de 160 nationalités différentes… Le Rapport Annuel 2012-13 complet du groupe Emirates, incluant Emirates, Dnata et leurs filiales – peut être consulté sur le site www.theemiratesgroup.com/annualreport






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image