leral.net | S'informer en temps réel

Le M23 pour une "refondation de l’Etat dans les valeurs républicaines"

Rédigé le Samedi 31 Mars 2012 à 02:19 | | 0 commentaire(s)

Le Mouvement des forces vives de la Nation (M23) a plaidé, vendredi à Dakar, pour une "refondation de l’Etat dans les valeurs républicaines", telles que la morale politique, l’éthique de conviction, l’éthique de responsabilité et celle de gestion.



Le M23 pour une "refondation de l’Etat dans les valeurs républicaines"
‘’Aujourd’hui, la nouvelle conscience citoyenne exige clairement la refondation de l’Etat dans les valeurs républicaines qui imposent une profonde rupture dans l’exercice du pouvoir’’, a dit Bassirou Sarr, l’un des porte-parole du M23.

En assemblée générale vendredi à Dakar, le mouvement du 23 juin qui regroupent des partis politiques, des organisations de la société civile et des personnalités indépendantes, nourrit beaucoup d’espoir quant au comportement des acteurs politiques et des membres du futur gouvernement.

‘’Nous exigeons des changements radicaux de comportements des acteurs politiques, des hauts fonctionnaires et autres agents de l’Etat ainsi que la lutte contre l’impunité et contre la corruption des mœurs politiques’’, a dit Bassirou Sarr devant les journalistes.

Les membres du M-23 qui ont salué la démocratie sénégalaise qui s’est enrichie d’une expérience féconde, ont dénoncé certaines pratiques politiques telles que la transhumance.

‘’Nous récusons la transhumance qui est une abomination politique dont les acteurs ne visent qu’à protéger leurs intérêts personnels en tentant d’échapper à des sanctions administratives et judiciaires’’, a souligné le porte-parole du jour du Mouvement des forces vives de la Nation.

‘’C’est un acte opportuniste (…) pour ceux qui s’y adonnent et surtout un acte de complaisance coupable pour ceux qui l’acceptent et qui accueillent ces acteurs’’, a souligné sur un ton ferme Bassirou Sarr.

Pour le M-23, ‘’ces ruptures nécessaires et ces exigences pressantes vont baliser une perspective nouvelle de gestion politique et constituent une exhortation au nouveau président à affirmer son indépendance à l’égard de tout groupe de pression’’, a insisté M. Sarr.

P.-S.




Hebergeur d'image