leral.net | S'informer en temps réel

Le PM Dionne refuse les contrats spéciaux aux techniciens…Mais il signe pour les membres de l’APR

Accepter pour les uns ce qui est refusé à l’autre. Le reproche est fait au Premier ministre, Mahammad Dionne, sur le traitement réservé aux demandes de contrats spéciaux. Il y a également une autre décision des gouvernants qui fait penser que le parti passe avant la patrie.


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Avril 2015 à 15:02 | | 10 commentaire(s)|

Le PM Dionne refuse les contrats spéciaux aux techniciens…Mais il signe pour les membres de l’APR
Gouvernance sobre et vertueuse ! Cette promesse de Macky Sall faite aux Sénégalais est ressassée à toutes occasions par le chef de l’Etat lui-même, le gouvernement et de façon plus large la majorité présidentielle. Il y a pourtant des décisions qui mettent à mal le caractère vertueux de la gestion.
La preuve par ce que certains ont dénoncé comme étant du deux poids et deux mesures du Premier ministre sur les contrats spéciaux. Il s’agit en fait d’agents admis à faire valoir leurs droits à une pension de retraite. Mais qui, pour une raison ou une autre, bénéficient d’un contrat spécial.
C’est ainsi que lorsque le désormais ex-secrétaire général du ministère de la Santé, l’administrateur civil Moussa Mbaye, a fini sa vie active, le ministre de tutelle Awa Marie Coll Seck a estimé qu’elle avait encore besoin de lui du fait de son expérience mais surtout de son expertise. Elle adresse alors un courrier au Premier ministre qui en a le pouvoir pour lui demander la signature d’un contrat spécial pour M. Mbaye. Mais, selon nos sources, Mahammad Dionne a réservé une suite défavorable à la requête.
Seulement, alors que Mahammad Dionne a refusé le contrat spécial à M. Mbaye, il l’a accepté pour un membre de son cabinet, nous dit-on. En effet, un de ses conseillers, en l’occurrence Sidy Sissokho, un inspecteur des impôts et domaines à la retraite, en a bénéficié. De la même manière, le conseiller en planification et secrétaire général du ministère des Sports, Ibrahima Diouck, a eu un contrat spécial grâce à l’intervention du ministre Matar Bâ. Le chargé de communication du ministère Mbaye Jacques Diop confirme, mais précise que le contrat a une durée d’un an et va bientôt expirer.
Pourquoi refuser à l’un ce qui est autorisé aux autres ? Nos sources n’y voient que des raisons partisanes. Pour eux, c’est parce que les bénéficiaires font de la politique. Ce qui n’est pas le cas pour Moussa Mbaye.
Enquête






Hebergeur d'image