leral.net | S'informer en temps réel

Le PS loue la clarté de l’exposé du Premier ministre

Dakar, 14 déc (APS) – Le Parti socialiste (PS) loue "la clarté" des explications données par le Premier ministre Mahammed Dionne sur l'affaire ArcelorMittal et le "sens élevé des responsabilités" chez le chef du gouvernement.


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Décembre 2014 à 18:33 | | 1 commentaire(s)|

Le PS loue la clarté de l’exposé du Premier ministre

M. Dionne a donné, samedi, une conférence de presse durant laquelle il s’est prononcé essentiellement sur le différend entre l’Etat du Sénégal et la société indienne ArcelorMittal.

Pour non-respect d’engagements pris avec les autorités sénégalaises, cette société s’est vu condamner par la Cour d’arbitrage de Paris à payer 75 milliards de francs CFA à l’Etat du Sénégal, selon Mahammed Dionne.

Le gouvernement a utilisé cet argent pour construire l’Université du Sine-Saloum et une deuxième université à Dakar, mais aussi des infrastructures routières, a-t-il indiqué lors de la conférence de presse.

"Le Parti socialiste salue son initiative et sa démarche. Sa sortie de ce samedi (…) a été d’une opportunité et d’une clarté qui rassurent", a réagi Abdoulaye Wilane, porte-parole de ce parti de la mouvance présidentielle.

"Je suis tenté de dire que [Mahammed Dionne] a fait montre d’une loyauté et d’un sens élevé des responsabilités", a-t-il encore dit dans un entretien téléphonique avec l’APS. "En matière de bonne gouvernance et de reddition des comptes (…) le Premier ministre annonce que désormais rien ne sera plus comme avant", affirme le porte-parole du PS.

Il estime par ailleurs qu’"une bonne organisation des échanges devrait permettre à l’Assemblée nationale de recevoir régulièrement le gouvernement, à sa tête le Premier ministre, pour échanger, expliquer et communiquer avec les élus du peuple"

"Dans son exercice de ce samedi (…) Monsieur le Premier ministre a (…) saisi l’occasion de rappeler la chronologie des faits concernant les affaires ArcelorMittal et Petro-Tim", a fait observer Abdoulaye Wilane.

"Cela nous a permis de situer la responsabilité des uns et des autres, tout comme on a compris qu’à un certain moment du contentieux [entre l’Etat du Sénégal et ArcelorMittal], un mauvais arrangement valait mieux qu’un bon procès", a commenté M. Wilane.

Mahammed Dionne a défendu son gouvernement, qui a essuyé de nombreuses critiques de l’opposition, du Parti démocratique sénégalais (PDS) notamment.

Au pouvoir de 2000 à 2012, le PDS a, à travers son gouvernement, géré le dossier Etat du Sénégal-ArcelorMittal.

En novembre dernier, l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, secrétaire général du PDS, a dit qu’il allait saisir les juridictions compétentes pour faire annuler un accord liant l'Etat du Sénégal à ArcelorMittal.

Il avait qualifié de "nébuleux" un document signé, selon lui, pour le Sénégal par le ministre des Mines Aly Ngouille Ndiaye et son collègue chargé de l’Economie, des Finances et du Plan, ce qui a ravivé la polémique.

Mahammed Dionne a aussi répondu aux accusations dont le président Macky Sall et son frère cadet ont fait l’objet, en lien avec la société Petro-Tim.

Petro-Tim Sénégal est une filiale de Petro-Tim Limited et a été créée dans le cadre du contrat liant l’Etat du Sénégal à la société-mère, à la suite de la découverte des premiers "indices" de pétrole en territoire maritime sénégalais, selon M. Dionne.

La société pétrolière britannique Cairn Energy a annoncé en octobre dernier avoir découvert un gisement de pétrole offshore, à 100 kilomètres des côtes sénégalaises.

Les règles de l’industrie pétrolière exigent l’ouverture, au Sénégal, d’une filiale de Petro-Tim Limited "pendant la durée du contrat" liant l’Etat à la société-mère, a fait valoir le Premier ministre lors d’une conférence de presse.

L’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade, a déclaré en novembre dernier que "Petro-Tim Limited a donné un mandat à Aliou Sall (Ndlr : frère cadet du président Macky Sall) pour créer une [filiale de] Pétro-Tim au Sénégal". A ce titre, a encore dit M. Wade, la société-mère "a donné tous les pouvoirs" à Aliou Sall, qui va "la représenter" au Sénégal.

Le frère du président Sall "est l’unique actionnaire" de Petro-Tim Sénégal, qui a un capital de 10 milliards de francs CFA, selon l'ex-chef de l'Etat.

Aliou Sall a démenti les déclarations de M. Wade. Il a également menacé d'ester en justice après avoir envoyé une sommation interpellative à l'ancien président de la République.

ESF/AD






Hebergeur d'image