leral.net | S'informer en temps réel

Le Phare des mamelles : 152 ans d’histoire dans le ciel sénégalais

La capitale sénégalaise possède pas mal d’attraits touristiques. Dakar est une presque île aux côtes montagneuses à certains endroits. Ainsi se dresse à l’ouest de la ville, les collines des Mamelles. Sur l’une d’elles trône majestueusement un phare qui continue d’éclairer les bateaux au large de l’océan atlantique. Jovago vous entraine dans une escalade joyeuse vers le sommet de la colline.


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Avril 2016 à 15:00 | | 3 commentaire(s)|

Le Phare des mamelles : 152 ans d’histoire dans le ciel sénégalais
1er avril 1864 - 1er avril 2016, il y a 152 ans, jour pour jour une lumière scintillait dans le ciel de Dakar. Bâti à une altitude de 105 mètres, le Phare des Mamelles est fonctionnel depuis 1864. Véritable point stratégique faisant face à l'Atlantique, le phare a pour rôle essentiel de guider les bateaux en pleine nuit, mais il sert aussi de repère aux avions qui s'approchent des pistes d'atterrissage de l'aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar.
Le Phare des Mamelles est également un pôle d'attraction touristique. Il offre une vue panoramique de presque toute la presqu'île du Cap-Vert. Une route goudronnée permet d'accéder au lieu. En haut, le phare est entouré d'un mur blanc ; le quiétude y règne. On y pénètre par une grande porte en fer forgé et peint en noir qui contraste avec la couleur blanche des bâtiments tout autour. Les quelques bâtisses construites là abritent les familles du personnel qui entretient le phare. Un escalier métallique décrivant une boucle, permet de monter afin d'accéder, tout au sommet, au bâtiment abritant la grande lampe. L'intérieur est fascinant. Lorsque le phare est allumé, une lentille optique autour de la lampe fait une rotation régulière, à un intervalle de cinq secondes. Jadis, une grosse ampoule de 6000 watts éclairait le phare. Aujourd'hui, avec l'avancée technologique, une ampoule de 250 watts permet de donner suffisamment de lumière. De manière automatique, à 19 heures précise, le phare s'allume et s'éteint au lever du jour. On le couvre alors par un rideau bleu, assez épais, afin d'empêcher les rayons solaires de l'atteindre. Par contre, quand le phare tombe en panne, une lampe de secours est activée afin de continuer à guider, dans l'obscurité, les bateaux et les avions.
Le phare a une portée de 29 miles, c'est-à-dire 50 kilomètres, ce qui équivaut à la distance entre Dakar et Sébikotane. Le signal lumineux "blanc" du Phare des Mamelles permet aux navigateurs de se situer par rapport à la côte. On le distingue bien de celui du phare du Cap Manue ; ce dernier émet un signal "rouge".
De là-haut, on peut apercevoir la Pointe des Almadies, l'Ile des Serpents et même l'île de Gorée.

Jaly Badiane






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image