leral.net | S'informer en temps réel

Le Portugal de CR7 veut faire tomber la montagne espagnole (live)

Dans la demi-finale ibérique de l'Euro 2012 entre le Portugal et l'Espagne, ce mercredi à Donetsk, chaque équipe aura l'idée de laver un affront récent : le Portugal pour son élimination en huitièmes de finale du Mondial 2010, et l'Espagne pour la claque 4-0 subie en amical peu après.


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Juin 2012 à 19:10 | | 0 commentaire(s)|

Le Portugal de CR7 veut faire tomber la montagne espagnole (live)
La surprise Negredo

Le sélectionneur de l'Espagne Vicente Del Bosque, qui avait jusque-là titularisé Fabregas ou Torres à la tête de l'attaque ibérique, a choisi mercredi de faire confiance à Alvaro Negredo, pour la demi-finale de l'Euro-2012 contre le Portugal, à Donetsk.

L'avant-centre du FC Séville, qui n'avait joué que quatre minutes à la fin d'Espagne-Croatie (1-0), est titulaire pour la pemière fois dans cet Euro, alors qu'on attendait plutôt que Del Bosque reste fidèle à son système avec un "faux neuf" (Fabregas), déjà employé face à l'Italie ou à la France.

Comptant 6 buts en 11 sélections, Negredo, absent lors du titre au Mondial-2010, a été retenu pour l'Euro, au détriment de Roberto Soldado.

En dehors de cette surprise, les autres hommes du onze de départ de Del Bosque sont les mêmes que d'habitude: Casillas comme ultime rempart face à son collègue de club, le Portugais Cristiano Ronaldo, Piqué-Ramos en charnière centrale, un double milieu défensif Busquets-Xabi Alonso et enfin Iniesta et Silva pour encadrer Negredo.

Espagne: Casillas - Arbeloa, Piqué, Ramos, Alba - Xavi Hernandez, Busquets, Xabi Alonso - Silva, Negredo, Iniesta.

Du classique pour le Portugal
Le sélectionneur du Portugal Paulo Bento n'a pas dérogé à ses habitudes en alignant une équipe sans surprise pour affronter l'Espagne en demi-finale de l'Euro-2012, mercredi à Donetsk, seul l'attaquant Hugo Almeida remplaçant Helder Postiga, blessé.

Le reste de l'équipe est classique avec notamment la charnière Pepe-Bruno Alves en défense, Fabio Coentrao sur le côté gauche et le trio Meireles-Moutinho-Veloso au milieu.

En attaque, outre Almeida, Paul Bento peut bien sûr compter sur ses deux artistes, le capitaine Cristiano Ronaldo et le Mancunien Nani.

Postiga, auteur d'un but dans le tournoi, souffre d'une lésion à la cuisse droite et a débuté un traitement intensif pour être rétabli pour la finale, dimanche, en cas de succès de la Selecçao face aux champions du monde et d'Europe espagnols.

Portugal: Rui Patricio - Joao Pereira, Pepe, Bruno Alves, Coentrao - Meireles, Veloso, Moutinho - Nani, Almeida, Cristiano Ronaldo (cap)

Revanche dans l'air
Dans le mano a mano global, l'Espagne, victorieuse de la France 2 à 0 en quarts grâce à un doublé de Xabi Alonso, mène largement avec 16 victoires, 12 nuls et 6 défaites (72 buts pour, 41 contre). Le Portugal a même dû attendre le 16ème match dans la série des confrontations, initiée en 1921, pour l'emporter pour la première fois (en 1947).

Les rendez-vous de matches de compétition (sans les matches amicaux donc) concernent deux allers-retours de qualifications à un Mondial, et trois matches de phases finales (deux d'Euro, un de Mondial).

Les qualifications pour les Coupes du monde 1934 et 1950, disputées dans une poule exclusivement ibérique, tournent largement à l'avantage des Espagnols. Avec d'abord un écrasant 9-0 à Madrid, et un 2-1 à Lisbonne ; puis un 5-1 à Madrid et un 2-2 à Lisbonne.

Le premier des trois uniques rendez-vous en phases finales se tient à l'Euro-1984, à Marseille. C'est un nul 1-1 qui n'arrange aucune des deux équipes, déjà auteurs de nuls lors de la première journée de leur groupe.

Les deux sélections s'imposent néanmoins lors de leur dernier match et se qualifient, au nez et à la barbe de l'Allemagne de l'Ouest (3ème), championne d'Europe en titre. Mais Portugal comme Espagne subissent ensuite la loi de la France de Platini, respectivement en demi-finale (3-2 a.p.) et en finale (2-0).

CR7 avait déçu en 2010
Vingt ans plus tard presque jour pour jour, la Roja et l'équipe des Quinas (tours) se retrouvent à l'Euro organisé par le Portugal, également en phase de poules. A Lisbonne, un but de Nuno Gomes, qui avait remplacé Pauleta à la pause, qualifie le pays-hôte et sort son voisin du tournoi (1-0). Le Portugal poursuit jusqu'en finale de cet Euro 2004 mais s'y incline face à la surprenante Grèce (1-0).

Même score mais pour un autre vainqueur au Mondial2010. En huitièmes de finale au Cap, l'Espagne asphyxie le Portugal (1-0), où Cristiano Ronaldo déçoit, contrairement à son gardien Eduardo qui retarde tant bien que mal l'échéance.

La Roja au style barcelonais est au sommet de son art. A la 63ème minute, Iniesta transmet pour Xavi, qui prolonge d'une talonnade pour Villa, qui s'y reprend à deux fois pour loger le ballon sous la barre. Et l'Espagne ira au bout.

Alors quelle n'est pas la surprise des Espagnols lors des retrouvailles, quatre mois et demi plus tard, de se faire souffleter 4-0 par ces mêmes Portugais !

Un doublé de Helder Postiga et des buts de Carlos Martins et Sergio Ramos contre son camp balaient les champions du monde, hagards, déjà punis quelques semaines avant par l'Argentine (4-1). Cette victoire portugaise en amical ne vaut pas un succès en Coupe du monde, mais elle marque cependant les esprits.


SOURCE:7sur7.be






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image