leral.net | S'informer en temps réel

Le Président Macky Sall, le Plan Sénégal émergent et les alliés - Par Souleymane Ndiaye

«C’est l’absence de sentiment national qui est fondamentalement la source des problèmes auxquels les nouveaux Etats d’Afrique sont confrontés»
(Georges BURDEAUX)


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Octobre 2014 à 14:05 | | 0 commentaire(s)|

Le Président Macky Sall, le Plan Sénégal émergent et les alliés - Par Souleymane Ndiaye
Il est heureux qu’aujourd’hui, l’on puisse raisonnablement penser que dans notre pays, il pourrait ne plus exister ce monde politique dont parle Simone Weil, dans lequel il n’y a que « course au pouvoir, sans fin, sans terme, sans limite et sans mesure … ».

Cette croyance s’appuie sur trois faits :
d’abord les actes d’ouverture que le Chef de l’Etat a initiés en direction de la classe politique et qui, selon Alain, constituent dans la République « le ferment d’une évolution positive » ;

ensuite, le communiqué qui a sanctionné le séminaire organisé récemment par la coalition « Macky 2012 » et dans lequel, il est noté la volonté manifeste de s’ouvrir à tous les sénégalais sans discrimination ;

enfin, il y a la position que Monsieur Mamadou NDOYE, Secrétaire Général de la L.D a dégagée lorsqu’un journaliste l’a interpelé sur la participation éventuelle de son parti à une large alliance. A cette occasion, le leader de la L.D.M.P.T a sans ambages déclaré que son parti serait partant si la finalité d’une telle alliance était de répondre aux attentes du Peuple.

Les positions ainsi exprimées par ces leaders politiques prennent un sens extrêmement important, lorsqu’on les examine sous l’éclairage des interventions qui ont été faites par le Chef de l’Etat et son Premier Ministre, l’un devant la coalition « Benno Bock Yakaar » l’autre devant les membres de « Macky 2012 ».

A ces occasions, d’aucuns ont pu penser qu’il ne s’agissait que d’un inventaire d’étape ayant un but électoraliste. Or, à notre sens, il s’agissait pour l’un et pour l’autre d’enjamber les cloisonnements partisans, pour montrer qu’il y a dans le Plan Sénégal Emergent (P.S.E), tant d’horizons heureux et que, la finalité éthique d’un vaste rassemblement pour sa réalisation n’est pas contestable.

C’est pourquoi, en l’espèce, souhaiter la conscientisation des masses est un acte contributif à l’avancée de notre démocratie et non une manœuvre politicienne. Il s’agit de faire en sorte que l’opinion publique joue le rôle arbitral qui est le sien en démocratie, étant entendu que dans son acception contemporaine, celle-ci est l’évaluation collective de l’action des gouvernants.

Il est vrai qu’il peut paraître utopique de parler d’un grand rassemblement où tous auraient une identité de vue dans une démocratie, parce qu’il a été observé que la démocratie par son mode de fonctionnement, attise les oppositions et installe un univers où la concurrence exacerbée par les passions et l’intérêt devient une règle d’existence pour tous.

Mais à ce propos, il y a deux choses qu’il est utile de clarifier parce que :

d’une part, il n’est pas question d’un grand rassemblement qui aurait la vertu immanente d’opérer la transsubstantiation du Président de l’Alliance pour la République (APR), en chef d’une sorte d’U.M.P ;

d’autre part, il est constant, qu’en l’espèce, l’invite à un grand rassemblement pour la réalisation du P.S.E s’adresse à l’homme concret de Locke, celui-là qui, par la vigilance de la raison se sent responsable et, est capable d’un dépassement de soi.

A la vérité, tout le monde sait que les rapports du Président Macky SALL aux autres leaders n’ont pas le caractère de relations clientélaires ou d’asservissement, il considère chaque leader comme son égal par nature.

Le Plan Sénégal Emergent (P.S.E) ayant pour ressort l’intérêt supérieur, il est normal que tous soient conviés à une action conjointe pour sa réalisation. En tout cas, il n’est que temps pour que nos peuples portent la réplique qui sied aux « afro-pessimistes » comme celui-là qui, en marge d’une réunion des A.C.P, estimait que « sur l’autoroute de la mondialisation, les pays roulant en mercedes, ford, peugeot, lada etc…, seront éternellement loin devant les A.C.P qui roulent en vélo solex ».

Mais si une telle affirmation relève de l’hérésie, parce qu’en tant qu’être humain, chacun de nous est doté de Raison et de Volonté lui permettant de conduire son évolution au lieu de la subir, il demeure qu’il nous faut avancer à toute force pour acquérir le mieux-être de l’émergence.

C’est du reste pourquoi, répondre à l’appel d’un vaste rassemblement pour la réalisation du Plan Sénégal Emergent (PSE) qui est d’intérêt général, doit être regardé comme une adhésion à un pacte citoyen. En effet, Ciréron dans son traité des Devoirs, estime que « Ce qui fait de tout homme un digne citoyen, c’est la volonté de subordonner les intérêts particuliers au bien public ».

De plus, le consentement de tous à un tel rassemblement serait, le fait d’un élan de rétablissement du crédo moral de notre Peuple qui a été fortement ébranlé ; et en même temps, le signe qu’il n’y a guère dans notre pays, cette hypocrisie consensuelle qui s’installe souvent dans les milieux politiques.

En tout état de cause, et compte tenu des bienfaits que la réalisation du Plan Sénégal Emergent (PSE) peut apporter aux populations dans leur ensemble, il sera juste que chaque participant à sa réalisation, ait le moment venu, la possibilité de comparaître devant le Tribunal de l’Histoire, l’écrit relatif au Plan Sénégal Emergent (P.S.E) à la main.

Dr Souleymane NDIAYE
Ministre conseiller






Hebergeur d'image