leral.net | S'informer en temps réel

Le Président Macky a bafoué son honneur à nouveau et déclenche l'horreur au Sénégal ! (Madere Fall)


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Février 2016 à 23:19 | | 3 commentaire(s)|

L'homme qui s'était engagé solennellement à réduire son mandat de 7 à cinq ans est revenu sur sa décision. Rien de surprenant. Monsieur est un habitué des faits et cet engagement, pour les plus sceptiques, n'était... q'un passage d'un discours, pensé et rédigé par un élément du Macky, pour son chef. C'était peut être, également, une petite envolée lyrique spontanée, chantée dans l'euphorie et inscrite dans le chapitre des slogans de campagne pour berner l'électorat. Mieux, cet engagement solennel et maintes fois réitéré à plusieurs endroits différents et qui avait la valeur d'une parole donnée, lui a valu de l''estime et de la considération de la part de ses pairs africains et occidentaux. A coup sûr, cette noble action, si elle avait été concrétisée, devrait être une première, ou alors un fait rarissime dans un monde où les présidents ont souvent tendance à s'éterniser au pouvoir par des astuces. L'exemple du misérable et farfelu président Yaya Diame est là.
Mais, en prenant cet engagement solennel, est ce une ignorance des textes qui régissent la République ou juste un acte de mauvaise foi, comme c'est toujours le cas chez les politiciens ?
Le Président Macky Sall, par ce reniement, ne perd t-il pas le peu de crédibilité qui lui restait?
Ou bien alors, le Président a t-il consciemment voulu bafouer son honneur pour honorer la République ? A quelle fin ?

De toutes les façons, l'acte qu'il vient de poser aura de fâcheuses conséquences, sur sa carrière politique, sur la République mais également sur sa simple personne. Car, nous sommes dans un monde où la dignité de la personne se mesure souvent par la noblesse des actes qu'il pose. Autrement dit, c'est à partir des actes, qu'on détermine la grandeur ou la valeur d'un homme. " Gor sa wahk dja"! Cette assertion est bien de chez nous. Et le Président de la République devrait être le premier à se l'approprier. Hélas, je l'ai toujours dit et répété, le problème du Sénégal, ce n'est ni le marasme économique, ni l' incompétence de son Président, mais ce que le journaliste Mamadou Ibra Kane a appelé si bien pertinemment :" l'hypocrisie sénégalaise ", en référence au reniement et la manière utilisée pour le justifier. Cette tare bien sénégalaise, incarnée par la plupart des acteurs politiques et certains marabouts maîtres chanteur, frêne l'envol du Sénégal. Il n'y aura jamais d'émergence tant que ces derniers bénéficient d'un traitement à part. Ils sont l'opium du peuple pour reprendre le grand penseur.

Enfin, aujourd'hui , et c'est bien dommage pour ses partisans, le Président Sall, vient de rater une belle occasion de faire taire ses détracteurs, de se racheter, mais surtout de se réconcilier avec son peuple. Ce peuple qui lui avait fait confiance, pour restaurer certaines valeurs, notamment celle qu'il vient de bafouer. Cette vaillante nation, aux dignes fils qui prennent chaque jour que Dieu fait, le difficile choix et le risque, parfois au prix de leur vie, de leur mariage à peine contracté, de s'exiler, loin du soleil sahélien et de la chaleur familiale, pour donner un sens à leur existence, et participer au développement de leur pays.
Et bien, au finish, au delà de la personne du Président, de ses partisans, c'est aussi ces braves et fiers sénégalais de la diaspora qui sont humiliés au delà de la nation toute entière qui est éprouvée et déshonorée. Quelle horreur !

Madere fall
CPASA
USA













Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image