leral.net | S'informer en temps réel

Le Président lâche du lest


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Septembre 2015 à 13:56 | | 7 commentaire(s)|

Macky Sall vient de lâcher du lest. On ne peut s’épargner de dire bravo au Président de la République. Ce dernier a fait preuve de dépassement, de grandeur et de beaucoup de compréhension en accordant son pardon aux quatre présumés « caillasseurs » du cortège présidentiel pour des faits aussi graves. On a parlé de tentative d’assassinat sur sa personne. Mais il n’en a pas tenu compte. Même si leur culpabilité pose problème, ces étudiants ont été élargis de prison à la faveur de ce geste de bienfaisance du chef de l’Etat. Le locataire du Palais a certainement entendu les multiples sollicitations de toutes parts de personnes soucieuses de l’avenir du pays et de celui de ces « enfants ».

S’inscrivant dans une logique d’apaisement, la Justice leur a accordé une liberté provisoire. Leur passage en prison même s’il est douloureux, doit être riche d’enseignements. C’est la lecture, l’interprétation, voire même la philosophie qu’ils doivent avoir de cet événement comme le veut si bien le penseur de Lacroix pour qui l’attitude philosophique vise à transformer l’événement en expérience ». On doit toujours apprendre ou tirer quelque chose d’une situation vécue (d’un événement). Ces derniers ne doivent pas s’en sortir indemnes en dehors des sanctions. Ils devraient au contraire gagner en maturité.

Cette vague de libération n’a pas aussi épargné le Mbacké-Mbacké pour ne pas dire Serigne Assane Mbacké qui était emprisonné à Diourbel. Ce dernier est accusé d’être le présumé commanditaire de l’incendie au domicile de Moustapha Cissé Lô. Le marabout a obtenu pour ainsi dire une liberté restrictive. Le plaignant n’aurait pas en effet confirmé sa plainte. Le juge d’instruction lui a interdit de se prononcer en public sur l’affaire toujours pendante devant Dame Justice, d’obtenir son autorisation avant de sortir du territoire entre autres restrictions. Le partisan de Wade et souteneur de son fils en l’occurrence Karim a révélé au journal « La Tribune » qu’il ne compte pas se conformer aux injonctions du juge.

Espérons que le petit fils de Serigne Fallou Mbacké va abandonner son « combat » en suivant les recommandations du Khalife général des mourides, Serigne Sidy Moukhtar Mbacké l’invitant à se conformer aux enseignements de « Borom Touba » et qui se résument à la lecture du Coran, à la discipline et au travail, Serigne Assane Mbacké en bon talibé s’exécutera certainement comme il l’a toujours fait. En tant que marabout, l’homme a besoin de « Orma » (respect, considération, d’égards). Donc, on doit parler à ceux-là qui le font sortir de cette posture ou de ses gonds. La démocratie ne signifie pas jouer dans la provocation en se permettent d’affirmer n’importe quoi sur les gens ou de leur jeter l’opprobre. N’oublions pas « Qui sème le vent, récolte la tempête »

Papa Massar SOW
Citoyen sénégalais






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image