leral.net | S'informer en temps réel

Le Prophète( psl) et le bing bang : Il est le bing, Il est le bang.


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Décembre 2015 à 00:01 | | 8 commentaire(s)|

C’est par ces paroles : « Sans toi il n’y aurait rien, c’est par toi que se sont dissipés les ténèbres… » que Khalifa El Hadji Mohamed Niasse inaugura un flux de poèmes par milliers à l’endroit de celui qui est l’Essence même de l’Humain et le Prophète de l’Humanité. Ces poèmes sont tantôt apocryphes, tantôt descriptifs à l’excès jusqu'à décrire la poussière des guerriers du Prophète (PSL). Transformant le jour en une nuit obscure, où la lueur de l’épée yéménite rappelle celle de la lune. Alors qu’on est en plein jour. Il était sans doute le Panégyriste fait homme. Tout chez lui renvoyait au Prophète.
Son prénom, Mohamed, les noms de ses deux parents, (Abdallah et Aminata), son jour de naissance, un Lundi. Jusqu’au jour de son rappel a Dieu, un Lundi aussi.
Comme dans le monde de l’atome, dit-il, si les autres se contentent de la fission au point d’évoquer l’électricité qu’elle fournit ou leur caractère redoutable, comme a Hiroshima, lui, dit non.
Seule la fusion entre les lettres M+O+H+A+M+E+D est sans fin.
Cette dimension théorique introuvable en pratique et qui permet au soleil de nous éclairer sans fin est le but qu’il recherche.
Le Prophète (psl) est si fascinant, si enivrant jusqu'à rendre débile plus d’un tel qu’évoqué dans son fameux Kachf-Alghouma : « Celui qui se concentre sur sa beauté dans sa quintessence ne peut trouver que de la laideur aux plus belles se pavanant. »
Mais la véritable langue du Prophète et qui constitue le langage du Coran céleste, ce sont les mathématiques. Donc les TIC.
Soulignons-le, le Dieu des musulmans, c’est le Dieu du savoir, avant d’être celui de l’adoration. Car le savoir est la plus élevée des adorations.
C’est la dimension céleste de l’adoration terrestre.
Le ciel envoie un message d’urgence à l’Humanité, à la seule interface qui peut résister à la haute tension céleste, alimentant, en toute sécurité, les consommateurs de la moyenne et de la basse tension.
Ce message pour sauver les hommes dit ceci aux humains par le biais de l’Envoyé du ciel : « Apprends, de par ton Seigneur Celui qui a créé l’homme par des atomes crochus, Celui qui a appris à l’homme ce qu’il ne saurait. »
Ce savoir est la véritable planche de salut des humains pour que ceux-ci ne subissent le sort des dinosaures.
Ce danger nous guette avec un taux de probabilité qui n’est pas le zéro absolu. Alors, par le savoir habiter l’espace, nous est permis. Un chemin nous est frayé à travers l’abime constitué par les comètes et les météores.
Adam, par son geste sinistre, nous a plongés pour muter a l’état animal (mutatum). Résultat : nous tombons du ciel.
Mohamed (PSL), par sa dextérité, nous offre la voie du ciel par le savoir. Ce royaume du ciel, il en est le concepteur, l’Architecte. Nous devons en être les réalisateurs à la fin des temps (sur terre).
Oui, le Coran dixit, « Votre avenir est dans le ciel ainsi que toutes les promesses qu’on vous a faites. » D’ailleurs c ‘est dans la sourate Rahman qu’il nous dit : « Hommes Génies, si vous pouvez vous libérer des pesanteurs qui séparent ciel et terre, franchissez-les donc. Vous ne le ferez que par l’autorité (du savoir) »
Adam, et Satan par une convergence d’actes nous ont poussés vers le bas. Lui, Mohamed se bat (a Badr entre autre) pour qu’on aille vers le haut et y ériger des cités célestes, éléments du royaume céleste. Une dimension sans illusion, inaugurant lui-même une ascension physique et intellectuelle à bord d’un vaisseau nommé AL Buraq, c’est-à-dire la lumière qui se mesure à la vitesse de l’éclair qu’il chevauche (pilote) de l’intérieur.
Le chemin du Guide et Sauveteur de l’Humanité permet la traversée de l’immense désert que constitue l’espace sidéral pour, enfin, atteindre l’horizon supérieur. Là où Dieu et l’humain se conjuguent en symbiose pour l’éternité.
Ainsi les animaux que nous sommes devons notre humanité au Prophète (psl), si l’on songe aux autres animaux qui vivent dans une nuit continue, celle de l’ignorance. Que vivent même bien des animaux, pourtant à l’allure humaine.
C’est pour que nul n’en ignore que le Coran a été révélé. Dieu en est la provenance. Nous en sommes les destinataires. Scientifiquement parlant le Coran contient les unités fondamentales des mathématiques. Il est à l’univers ce que l’ADN est à l’humain.
Le Prophète est au début et à la fin de l’Humanité. Oui, il est le bing, il est le bang. Bien sur qu’il est le bing bang.




AHMED KHALIFA NIASSE






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image