Leral.net | S'informer en temps réel

Le Roi du Maroc lance des projets à forte valeur ajoutée au Mali

le 23 Février 2014 à 13:03 | Lu 442 fois

A la veille de son départ pour Abidjan, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, le 22 février 2014, en compagnie du Président Malien, Monsieur Président Ibrahim Boubacar Keita, au lancement des travaux de construction d’une cimenterie dans la localité de Diago, proche de Bamako.


Une cimenterie réalisée par le Groupe Cimat-Cimaf et dotée d’une capacité de production de 500.000 tonnes de ciments par an extensible à 1.000.000 tonnes pas an.

Elle comprendra un atelier de broyage, un atelier d’ensachage et expédition à deux ensacheuses rotatives et un bouche de vrac, des halls de stockage couverts pour clinker et ajouts, outre des bâtiments administratif, commercial et technique.

L’activité de cette usine consiste en l’export de clinker à partir des deux usines de ciment au Maroc, déchargement au port, et ensuite transport et broyage pour la production et la commercialisation de tous les types de ciment.

La cimenterie de Bamako est conçue selon les derniers standards de technologie permettant le respect de l’environnement, l’optimisation de la consommation énergétique et la production de ciments répondant aux normes en vigueur et aux exigences du marché.

A noter qu’une part de 15 pc de l’investissement initial de construction de la cimenterie est dédiée à l’environnement.

Par la suite les deux Chefs d’Etat ont procédé à l’inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain qui relie la ville de Sikasso (frontière Côté d’Ivoire et Burkina Faso) à Gogui (frontière Mauritanie).

D’une longueur de 1.064 km, ce câble, financé par Sotelma (filiale de MarocTélécom), fait partie du câble à fibres optiques Trans Africain du groupe Maroc Télécom qui relie le Maroc, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso et le Niger sur 5.698 Km.

La mise en place de ce câble à fibres optiques Trans Africain vise à répondre à la forte croissance des besoins en haut débit de la bande passante internationale et a pour ambition d’améliorer la connectivité des pays de la région et assurer la sécurisation du trafic des télécommunications.

Farid Mnebhi